Top 14 (J10) : Montpellier ramène la victoire de Toulon

Top 14 (J10) : Montpellier ramène la victoire de Toulon©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 06 novembre 2022 à 22h53

En clôture de la 10eme journée du Top 14, Montpellier a réalisé une vraie performance en s'imposant sur la pelouse de Toulon (16-26), qui restait sur dix victoires consécutives à domicile.



C'est sans doute la performance qui va lancer la saison de Montpellier. A l'occasion de la dernière affiche de la 10eme journée du Top 14, le champion de France en titre a fait dérailler Toulon, invaincu au Stade Mayol sur les dix derniers matchs. Si les Toulonnais ont été les premiers à mettre la main sur le ballon, les joueurs de Pierre Mignoni n'ont pas su en tirer parti face à une défense héraultaise solide. Swan Rebbadj se mettant à la faute dans un ruck avant le quart d'heure de jeu, Louis Carbonel a eu l'occasion d'ouvrir le score sur pénalité. L'enfant de Toulon, dans un stade qu'il connaît comme sa poche, n'a pas tremblé pour inscrire les trois premiers points du MHR dans cette rencontre. Un ascendant que les Cistes n'ont pas tardé à consolider en profitant d'une maladresse varoise. Souhaitant relancer à la main depuis son propre en-but, Gaël Dréan a perdu le ballon sur un plaquage. Opportuniste, Yacouba Camara a pu le récupérer pour aplatir sans opposition le premier essai de cette rencontre. Le RCT a essayé de se relancer mais sans parvenir à débloquer son compteur avant le retour aux vestiaires.

Carbonel impeccable pour Montpellier

Louis Carbonel, quant à lui, n'a pas fait de sentiments au moment de donner treize longueurs d'avance au MHR peu avant la demi-heure de jeu, profitant d'une pénalité obtenue par son pack en mêlée. Après un échec de Thomas Salles, l'attaque toulonnaise a su déstabiliser la défense de Montpellier juste avant le retour aux vestiaires mais le jeu au pied à suivre de Mathieu Smaili s'est avéré trop long. Le discours à la mi-temps de Pierre Mignoni et Sergio Parisse n'a pas été dénué d'effets. Face à son ancienne équipe, Benoît Paillaugue a récupéré le rôle de buteur au retour sur le pelouse et a débloqué le compteur du RCT trois minutes après la reprise. Le demi de mêlée a récidivé quatre minutes plus tard, remettant le club de la Rade à portée d'un essai transformé de Montpellier. Louis Carbonel a toutefois redonné un peu d'air à sa formation au bout d'à peine un quart d'heure en deuxième période grâce à sa troisième pénalité. Mais Toulon a alors su déployer son jeu grâce notamment à du sang frais sorti du banc pour totalement se relancer.

Toulon a cédé après être bien revenu

Après une pénalité face aux poteaux de Baptiste Serin, qui venait d'entrer en jeu, Sitaleki Timani a permis au RCT d'égaliser à l'heure de jeu. En effet, les avants toulonnais ont pilonné la défense des Cistes qui a fini par céder face à la charge du deuxième-ligne, dont l'essai a été validé par la vidéo. Du côté de Montpellier, on a laissé passer l'orage avant de finir la rencontre en boulet de canon. A l'approche des dix dernières minutes, Louis Carbonel a redonné l'avantage au MHR après une nouvelle faute en mêlée du pack de Toulon. C'est alors Simon-Pierre Chauvac qui a définitivement fait basculer le match dans le sens de Montpellier. A la suite d'une mêlée, les Héraultais ont poursuivi leur travail au près et le pilier a trouvé un trou de souris pour aplatir sur la ligne. Un essai qui a été validé après une analyse attentive des images. Un coup qui s'est avéré fatal pour Toulon, qui retrouve le goût de la défaite à domicile après dix victoires de suite (16-26) et concède un deuxième revers de suite en Top 14. Montpellier, grâce à ce deuxième succès de suite, remonte au septième rang du classement, juste devant Toulon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.