Bordeaux-Bègles – Urios : "On nous prenait pour des cons"

Bordeaux-Bègles – Urios : "On nous prenait pour des cons"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 29 novembre 2021 à 09h48

Auteurs d’un incroyable retournement de situation sur la pelouse du Racing 92 dimanche soir, les Bordelais, finalement vainqueurs 37-14, se sont révoltés après avoir été chambrés par leurs adversaires.



Certains appellent ça le karma. Dimanche soir, Teddy Thomas s’est permis de chambrer ses adversaires bordelais, s’arrêtant ballon en main en faisant signe à Santiago Cordero de venir le chercher. Ce que n’ont évidemment pas du tout apprécié les joueurs et le staff de l’UBB. Menés 14-3 puis 14-6 à la pause, les Girondins ont complètement renversé la vapeur en seconde période, s’imposant finalement 37-14 à la Paris La Défense Arena. Et Cordero a été le grand artisan de ce succès, puisque l’ailier argentin a inscrit trois essais en moins de 15 minutes (51e, 55e et 65e) !

"Après la défaite à La Rochelle, j’ai vu cette fois une équipe debout. On a fait beaucoup d’erreurs en première période. En seconde période, on a joué comme on s’est entraîné. J’ai retrouvé mon équipe, a ensuite expliqué Christophe Urios, manager de l’UBB, avant de revenir sur son discours de la pause. À la mi-temps, j’ai dit à mes joueurs qu’on nous prenait pour des cons. Je ne sais pas si ça les a motivés, mais on s’en est servi. Et c’est la première fois que je vois ça. Mais la vie est souvent juste…" Il a ensuite expliqué que les Racingmen avaient "craqué mentalement".

Travers : "Une belle leçon"

Alors que son homologue francilien, Laurent Travers, reconnaissant avoir pris "une belle leçon", le capitaine de l’UBB est lui aussi revenu sur ce discours d’Urios à la pause. Qui n’était pas uniquement axé sur le retour de karma… "Le discours à la mi-temps était de commencer à jouer en équipe, a ainsi confié Mahamadou Diaby. Et dès qu’on l’a fait, ça s’est ouvert de tous les côtés. Quand on est connectés, c’est là où on est le plus dangereux." Et son équipe est solidement installée à la deuxième place avant le choc face au leader toulousain samedi prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.