National 1 : Quevilly-Rouen ne compte pas s'arrêter là

National 1 : Quevilly-Rouen ne compte pas s'arrêter là©Media365
A lire aussi

Clément Pédron : publié le jeudi 03 décembre 2020 à 20h25

Après une rocambolesque dernière journée de championnat, les cadors sont de nouveau de sortie ce vendredi pour la suite de la compétition. Parmi eux, Quevilly-Rouen veut enchaîner, avec comme principal atout Andrew Jung, son attaquant et meilleur buteur du National 1.


Quevilly-Rouen est passé par tous les états depuis le début de saison, un peu comme tous les suiveurs du championnat de National 1 dont le suspens est toujours aussi intense. Après un départ poussif où les hommes de Bruno Irles ont comptabilisé trois nuls en cinq matchs, les Rouennais ont enchaîné trois victoires consécutives (contre le FC Sète, l'US Créteil et Orléans) avant d'être stoppés par une gifle reçue contre l'US Avranches (4-1). Puis, à l'image de plusieurs équipes dans ce championnat, la formation normande a été confrontée à la crise sanitaire du Covid-19 au sein de ses rangs et de ses adversaires. Résultat : un mois complet sans match officiel et une défaite, contre le SO Cholet (1-2), pour son retour à la compétition. Mais depuis, tout semble sourire aux hommes de Bruno Irles puisque c'est sur une série de trois victoires de rang (Bourg-en-Bresse, Stade Briochin et FC Annecy) que les Jaune et Rouge s'apprêtent à recevoir le FC Bastia-Borgo (3eme, 24 pts). « On est dans le bon wagon mais on ne prétend pas à plus, rappelle Bruno Irles. On doit être capable de se remettre en question chaque week-end. Bastia-Borgo est une équipe qui a progressé depuis la saison dernière. Ils ont passé un palier et se structurent dans le jeu. »

La clé de la réussite se situe également au sein de l'équipe rouennaise. Parmi elle, on note la présence d'Andrew Jung, le meilleur buteur de la saison avec 11 réalisations (en 13 matchs). Prêté par Châteauroux, l'attaquant s'éclate dans cet exercice 2020-2021. En conférence de presse, il est revenu sur sa situation personnelle et la dynamique de son équipe : « Je suis très content, je fais des bons matchs, je marque des buts et en plus l'équipe gagne donc c'est top. Il faut continuer car ce n'est que le début de la saison. Je ne compte pas m'arrêter à 11 buts, j'ai la tête sur les épaules, je sais qu'il faut que je continue de travailler. J'essaye de mettre toutes les chances de mon côté pour progresser. J'ai la confiance du coach et mes coéquipiers font le maximum pour m'épauler. »

Un joli duel entre Concarneau et Laval

Parmi les matchs programmés de cette 15eme journée de National 1, on note celui entre Concarneau et Laval qui devrait être fort intéressant. Les deux formations méritent de figurer plus haut au classement mais ont enchaîné plusieurs mauvais résultats. Les Mayennais restent les mieux classés (6eme, 20 pts) par rapport aux Finistériens (10eme, 18 pts) mais rien n'est joué d'avance puisque ce sont deux équipes imprévisibles. Les hommes d'Olivier Frapolli restent sur une victoire probante contre Sète (4-2) après une longue période de disette.

Ce succès a fait énormément de bien à l'entraîneur, comme évoqué dans un entretien accordé au site du club : « Les joueurs ont été récompensés de leurs efforts sur ce match-là. Je pense qu'ils auraient pu l'être avant mais c'est comme ça. En revanche, je ne pense pas que ce soit le meilleur match que l'on ait fait mais il y avait vraiment une grosse pression et il fallait absolument gagner. Ce sont des périodes difficiles à vivre. En plus, nous sommes dans un contexte sanitaire où on est un peu tout seul, on n'a pas de lien avec les supporters. On n'a pas cette chaleur nécessaire quand on traverse une période comme celle-là où il n'y a pas de victoire, on marque peu, c'est un peu morose. Ce qui fait que cette victoire était indispensable pour nous redonner un peu le sourire. »

En face, les hommes de Stéphane Le Mignan oscillent entre le moins bon, le moyen et le bon dans une série difficilement lisible. Mais les Bretons savent que le prochain rendez-vous, contre le Stade Lavallois, peut être un tournant après un nul au goût amer contre Bastia-Borgo : « Le match face à Bastia fut très disputé, nous aurions pu mener 2-0 à la mi-temps mais notre adversaire aurait pu également mener dans la 2eme partie du match, reconnaît l'entraîneur des Thoniers. Ce nul nous permet d'avancer dans ce championnat très serré. Laval est un prétendant à la montée en Ligue 2. Leur dernier match avec une victoire très nette face à Sète le prouve. » Un gros bras de fer est aussi prévu lundi entre Bastia, co-leader, et le So Cholet (4eme). Mais avant, plusieurs autres rencontres sont programmées ce vendredi.

Le programme de la 15eme journée de National 1

Vendredi 4 décembre : Quevilly-Rouen - FC Bastia-Borgo ; FC Villefranche Beaujolais - US Orléans Loiret ; Bourg-en-Bresse - US Avranches ; FC Sète - US Créteil ; US Boulogne - SC Lyon ; Le Mans FC - Stade Briochin ; US Concarneau - Stade Lavallois ; Red Star FC - FC Annecy. Lundi 7 décembre : SC Bastia - SO Cholet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.