France : Stéphanie Frappart, un futur modèle ?

France : Stéphanie Frappart, un futur modèle ?©Media365

Marie Mahé : publié le lundi 07 décembre 2020 à 16h00

Selon la responsable de l'arbitrage féminin en Angleterre, Stéphanie Frappart peut devenir un modèle. La semaine dernière, la Française est devenue la première femme à arbitrer une rencontre de Ligue des Champions masculine.



Stéphanie Frappart n'en finit décidément plus de faire parler d'elle, et d'entrer ainsi du même coup dans l'histoire du ballon rond. D'autant plus depuis ce mercredi soir, lorsque l'arbitre française, âgée aujourd'hui de 36 ans, est devenue la première femme à arbitrer une rencontre de Ligue des Champions de football masculin. C'était alors entre la Juventus Turin et le Dynamo Kiev, disputée dans le cadre de la 5eme journée de la phase de poules de la plus prestigieuse des compétitions européennes de clubs. Au final, la formation italienne s'est largement imposée, sur le score de trois buts à zéro, et l'officielle tricolore a réalisé une excellente partition, qui lui a valu de nombreux compliments sur le plan international. D'ailleurs, selon Joanna Stimpson, Stéphanie Frappart peut même tout bonnement devenir un modèle, dans le monde entier, en donnant envie à d'autres femmes de l'imiter, en arbitrant au plus haut niveau.

« Cela prouve que le sexe n'a pas vraiment d'importance pour arbitrer »

En effet, dans un entretien accordé à Sky Sports News, ce lundi, la responsable de l'arbitrage professionnel féminin au sein de la Fédération anglaise de football (FA) a ainsi notamment déclaré, à propos de la Française : « Avoir quelqu'un comme Stéphanie, qui brise vraiment les barrières, est énorme pour l'avenir de l'arbitrage féminin, pas seulement au Royaume-Uni mais partout dans le monde. Il est important d'avoir des modèles à tous les niveaux de l'arbitrage, en particulier pour les arbitres féminines, pour que les filles puissent réellement voir que leur rêve peut devenir une réalité. C'est ce qui est remarquable avec Stéphanie. Cela prouve que le sexe n'a pas vraiment d'importance pour arbitrer. » « Il n'y avait pas eu d'opportunités, mais il y en a maintenant et c'est vraiment excitant », a continué Joanna Stimpson, rappelant que « Stéphanie est arrivée là où elle est parce qu'elle est la meilleure dans ce qu'elle fait ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.