Paris FC : La gratuité des places intrigue mais pourrait s'avérer payante

Paris FC : La gratuité des places intrigue mais pourrait s'avérer payante©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 25 novembre 2023 à 21h50

Alors que plusieurs clubs, dont le Paris FC en France, ont décidé de rendre gratuites les places pour leurs matchs, la tendance est observée de près par bon nombre d'acteurs du football quand le patron du club parisien s'en félicite.



C'est une curiosité qui pourrait faire tache d'huile. Depuis le début du mois de novembre, le Paris FC a décrété la gratuité des places pour ses matchs à domicile au Stade Charléty. Une mesure qui s'applique autant aux rencontres de son équipe masculine évoluant en Ligue 2 qu'à sa formation féminine qui dispute la D1 Arkema. Toutefois, le club présidé par Pierre Ferracci n'est pas précurseur en la matière car le Fortuna Düsseldorf a décidé de faire de même sur certains de ses matchs à domicile. « C'est une grande première en Europe et même dans le monde pour un club de football professionnel, avait confié le président parisien lors de la mise en place du dispositif, en appuyant sur les différences avec ses homologues allemands. Si un modèle de gratuité a également été lancé en Allemagne il y a peu, il ne concerne qu'un nombre limité des places du stade, et n'est pas déployé sur l'intégralité des matchs, ni ceux de l'équipe féminine. » Toutefois, le fondement de cette politique inédite réside dans une faible fréquentation du Stade Charléty, qui a même été l'enceinte la moins copieusement remplie en Ligue 2 la saison passée.

Ferracci : « On vise un public nouveau et celui qui ne vient plus »

« Nous sommes prétendants à la Ligue 1, sommes crédibles sportivement mais cette participation est notre point faible », a affirmé Pierre Ferracci au quotidien Ouest-France. Prudent sur les premiers matchs, avec un maximum de 8000 personnes admises dans les travées de l'enceinte installée dans le sud de Paris, tout indique qu'il y aura une montée en puissance. L'objectif est d'ouvrir l'intégralité du stade en mars prochain à l'occasion de la réception de Saint-Etienne. « On vise un public nouveau et celui qui ne vient plus, dégoûté par la violence dans les tribunes ou le prix abusif des places, justifie Pierre Ferracci. Ce sont des jeunes, des femmes, des familles modestes. Un public plus tranquille, qui vient passer un bon moment et s'amuser. » L'autre élément qui permet au Paris FC de proposer la gratuité est le poids de la billetterie dans le budget du club, qui atteint péniblement 2%. « Le risque économique est maîtrisé, ajoute le patron du club. Nous avons le premier budget de sponsoring de Ligue 2. » Une opération qui semble bien avoir un retentissement positif pour l'image du club, qui pourrait attirer de nouveaux partenaires dans les mois à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.