L2 (J8) : Sochaux prend les devants

L2 (J8) : Sochaux prend les devants©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365, publié le samedi 10 septembre 2022 à 21h43

Sochaux, Caen et Le Havre : voilà le nouveau podium de Ligue 2 après le multiplex de la huitième journée, samedi soir, grâce aux succès respectifs à Dijon (0-2), contre Amiens (3-1) et à Niort (0-1).



La défaite de Bordeaux à Saint-Etienne (2-0) ouvrait une brèche évidente vers un changement de leader. Sochaux était en première ligne et n'a pas manqué l'occasion, en l'emportant 2-0 sur le terrain de Dijon. Mais pour que le FCSM prenne les commandes, il fallait compter sur un faux pas d'Amiens à Caen. Un endroit parfait pour que survienne une telle mésaventure, et ça n'a pas manqué : les Normands l'ont emporté 3-1 et sont les dauphins des Sochaliens. "On devait être solides, ce qu'on a fait pendant 80 minutes, se satisfait Anthony Mandrea (pour L'Equipe). On les a mis en difficulté et ils n'ont pas eu beaucoup d'occasions dangereuses, alors qu'on a été très bons dans leur surface. On n'a pas beaucoup cadré, mais ça a suffi. On a un très bon groupe homogène, le public se fond avec nous."

A l'inverse, son homologue gardien Régis Gurtner ne peut qu'admettre la supériorité adverse : "Notre début de seconde période n'a pas été à la hauteur, ça nous plombe le match. A 2-0, on connaît leur qualité offensive... A la fin, on a essayé de revenir, mais c'est compliqué à 3-0. Bravo à eux." Bravo également au Havre, qui s'immisce sur le podium grâce à son succès à Niort (0-1).

Bordeaux et Amiens glissent donc respectivement à la quatrième et à la cinquième place. En incluant Valenciennes, qui a accroché le nul à Rodez (1-1), six équipes se tiennent en trois points. Guingamp et Metz, qui s'affrontent lundi soir, restent aussi dans les parages, particulièrement les Bretons qui restent potentiels leaders virtuels avec deux matchs de retard. A noter enfin le nul très chaud entre Nîmes et Bastia, pas de but mais trois cartons rouges (0-0, une expulsion à Nîmes et deux à Bastia).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.