Amical : Le PSG sur le fil contre Augsbourg

Amical : Le PSG sur le fil contre Augsbourg©Media365

Rédaction Media365, publié le mercredi 21 juillet 2021 à 21h05

Après avoir été tenue en échec par Chambly le week-end dernier, le PSG s'est remis dans le sens de la marche ce mercredi en battant Augsbourg (2-1).

Après le nul contre Chambly, le PSG a repris goût à la victoire en phase de préparation. Ce mercredi, à l'occasion de sa troisième sortie amicale, l'équipe francilienne a pris le dessus sur Augsbourg (D1 allemande). À Orléans, les vice-champions de France ont cru devoir se contenter d'un nul, mais un csc adverse à la 92e leur a permis de l'emporter sur le fil.

Toujours privée de ses principales stars, l'équipe francilienne s'est présentée à cette rencontre avec de nombreux jeunes. C'est cependant un élément aguerri qui a réussi à trouver le chemin des filets adverses. Peu après l'heure du jeu (62e), Julian Draxler a fait la différence face à ses compatriotes d'une frappe croisée et à ras de terre.


Les jeunes ont fait le boulot

Le geste de l'ailier allemand était limpide, mais la passe décisive du jeune Eric Dina-Ebembe l'était tout autant. Ce milieu franco-camerounais de 20 ans, qui revient d'un prêt de Dijon, avait tout fait sur l'action du but. Il a parcouru 40 mètres avec le cuir avant de s'appuyer sur Arnaud Kalimuendo, et servir donc son partenaire de l'attaque dans les meilleures conditions.

Le PSG avait donc pris l'avantage, mais il n'a pu en profiter que quatre minutes. A la 66e minute, les Allemands rétablissaient la parité par le biais de Niederlechner (66e). Ce dernier a profité d'une apathie dans la défense parisienne pour venir devancer Keylor Navas et pousser le cuir au fond. Le portier costaricien a dû s'incliner, alors qu'il avait auparavant réalisé trois arrêts importants dans cette rencontre.

1-1, ce score est resté de mise jusqu'à la dernière action du match. Un dégagement dans le mauvais sens de Gouweleeuw, le capitaine d'Augsbourg, et qui a offert la victoire aux Parisiens. Une victoire sur un coup de dés, mais pas imméritée. L'équipe de Pochettino aurait pu forcer la décision bien avant. Julien Draxler et Arnaud Kalimuendo avaient notamment raté deux belles occasions devant les buts adverses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.