L1 (J7) : Toulouse bat Reims et se donne de l'air

L1 (J7) : Toulouse bat Reims et se donne de l'air©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le dimanche 11 septembre 2022 à 16h55

Ce dimanche, lors de la 7eme journée de Ligue 1, Toulouse a dominé Reims (1-0), grâce à un but d'Aboukhlal, et met fin à une série de trois défaites de suite.



Sous la chaleur étouffante du Stadium, les Violets ont stoppé l'hémorragie contre le Stade de Reims ce dimanche après-midi (1-0). Pourtant, tout n'a pas été simple pour la bande à Philippe Montanier et ce succès peut être savouré à sa juste valeur. Dominateur en première période, le Téfécé s'est montré dangereux dès la 4eme minute par le biais de Spierings dont la reprise à bout portant trouvait les gants de Pentz. En face, les Rémois profitaient d'un Maxime Dupé très peu inspiré sur ses relances pour répondre à leur adversaire grâce à Balogun ou Ito, mais l'ancien gardien de Nantes était également protégé par un Rasmus Nicolaisen des grands jours. Peu avant le quart d'heure de jeu, Chaïbi se distinguait en finisseur, d'abord de la tête (9eme) puis d'une belle volée (24eme), avant de délivrer une sublime passe décisive en profondeur pour Zakaria Aboukhal, dont la frappe croisée du gauche terminait dans le petit filet droit (1-0, 31eme).

Une fébrilité toulousaine inquiétante

Au retour des vestiaires, les Rémois cherchaient l'égalisation, notamment par Folarin Balogun, mais le joueur prêté par Arsenal était contré au dernier moment par Nicolaisen (56eme). Supérieurs mais jamais sereins en défense, les Violets étaient parfaitement aidés par l'exclusion de Flips à l'heure de jeu pour un tacle en tant que dernier défenseur sur Aboukhal (61eme). À onze contre dix et face à des Rémois en manque d'inspiration, les hommes de Montanier avaient largement les clés pour remporter facilement ce match mais ils ruinaient toutes leurs occasions de plier la rencontre (Van Den Boomen 63eme, Birmancevic 83eme, Onaiwu 86eme). Un dernier frisson parcourait le Stadium lorsque Munetsi reprenait un centre du droit au second poteau dans les ultimes secondes mais l'attaquant ne croisait pas assez son tir. Le coup de sifflet final donné, les Toulousains pouvaient jubiler mais il faudra se montrer plus serein à l'avenir s'ils veulent accumuler les succès, surtout face à un adversaire plus efficace.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.