Bordeaux / Lopes : " Tout le monde est coupable "

Bordeaux / Lopes : " Tout le monde est coupable "©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le mercredi 27 avril 2022 à 19h50

Alors que Bordeaux vit une saison très compliquée en Ligue 1 (19eme), le directeur technique du club Admar Lopes a fait le point sur la situation à quatre journées du terme de la saison.



Désormais, Bordeaux n'a plus le choix : il faut gagner. En effet, alors qu'il reste encore quatre rencontres à disputer en Ligue 1 cette saison, les Girondins sont pour le moment dans la zone rouge au 19eme rang et comptent quatre points de retard sur le barragiste, à savoir Saint-Etienne (31 points), et six sur le premier non relégable, Clermont (33). Après Nice ce dimanche (17h05), les joueurs de David Guion défieront Angers, Lorient et Brest avec comme objectif de tout faire pour rester dans l'élite du football français. Avant ces échéances, Admar Lopes a évoqué la situation du club lors d'un entretien à L'Equipe. « C'est plein de petites erreurs. Tout le monde est coupable. (...) Le classement ne ment pas. C'est le reflet de l'effectif, de la mentalité des joueurs, de la qualité de notre travail au quotidien... », a notamment reconnu ce dernier, à propos de la terrible saison que Bordeaux traverse en 2021-22.

« Il faut y croire tous ensemble »

« Mathématiquement, il reste de l'espoir. C'est le message de confiance que je veux faire passer. Il reste quatre opportunités. Si on gagne contre Nice (dimanche), ça peut tout changer. Il faut y croire tous ensemble, et je soutiendrai ce groupe jusqu'à la fin. (...) Le problème, c'est que cette équipe a deux visages et qu'on ne peut jamais prévoir lequel elle montrera... Cette équipe a un grave problème de gestion du score et de gestion émotionnelle, a également expliqué le directeur technique portugais, qui a notamment très mal vécu la dernière défaite à Nantes dimanche dernier (5-3). (...) Il ne faut pas oublier que sans Gérard Lopez, on ne parlerait pas des Girondins de Bordeaux en Ligue 1. (...) Quid de son projet en cas de relégation ? La seule option dans ce plan B, c'est de remonter tout de suite. Le plan A, c'est de rester en L1. J'y crois. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.