LOSC : Gourvennec expédie le sujet Ben Arfa

LOSC : Gourvennec expédie le sujet Ben Arfa©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 15 avril 2022 à 15h47

L'actualité du LOSC est presque uniquement centrée sur le derby de samedi soir face à Lens. Presque, car le spectre de Ben Arfa continue de hanter un peu les rangs nordistes. Mais ça ne devrait plus durer très longtemps...



A la veille du derby entre Lille et Lens, Jocelyn Gourvennec a été à nouveau questionné sur le dossier Hatem Ben Arfa. Sa réponse fut vite bâclée : "On a géré ça très tôt, depuis on est très vite passés à autre chose. J'en ai parlé la semaine dernière, c'est derrière nous." Selon RMC Sport, un entretien préalable à une sanction doit avoir lieu la semaine prochaine (mercredi ou jeudi) entre le joueur de 35 ans et ses dirigeants. S'il n'est pas licencié, "HBA" devrait au mieux être mis au placard jusqu'à la fin de la saison avant de quitter les Dogues, où il ne s'était engagé que pour un contrat court de six mois.

"Il ne faut pas que ça dépasse les limites"

Le coach du LOSC s'est plus épanché sur le contexte global du match à venir, réclamant notamment du calme dans les tribunes : "C'est un match de passion, c'est important que ce soit vivant et engagé. Mais il ne faut pas que ça dépasse les limites. On est tous responsables sur le terrain et ça se passera bien, il faut que ce soit aussi le cas en coulisses." Les supporters lensois sont officiellement interdits de déplacement, notamment dans le contexte du match aller qui avait été longuement interrompu à Bollaert (1-0), mais on craint néanmoins une certaine présence au vu de la proximité des deux villes.


Benjamin André, lui, décrit "une bonne pression, qu'elle soit comptable ou de la part des supporters" : "On s'en nourrit, on va s'appuyer sur certaines valeurs. Nous sommes une équipe de transition, chacun son style. Les Lensois maîtrisent bien le leur, ils sont dynamiques et ça peut être une belle opposition. On doit faire plus d'efforts pour aider les attaquants, à nous de mettre le curseur au bon niveau. Nous devons être plus réalistes, car on a toujours des occasions." Même refrain chez Renato Sanches : "Le derby, c'est le match de l'année. Je ne peux pas l'expliquer, il faut le vivre pour le comprendre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.