Ligue des Champions : Marseille, c'est désolant

Ligue des Champions : Marseille, c'est désolant©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 03 novembre 2020 à 22h55

Porto a vaincu l'OM avec une facilité assez déconcertante mardi (3-0), lors de la troisième journée du groupe C en Ligue des Champions.

A moins d'un incroyable miracle, l'Olympique de Marseille ne verra pas les 8es de finale de la Ligue des Champions. Le vice-champion de France a compromis sérieusement ses chances de franchir le cap de poules de cette épreuve en perdant ses trois premiers matches. Après l'Olympiakos et Manchester City, c'est le FC Porto qui s'est chargé de punir les Phocéens pour leurs errances. A l'Estadio Dragao, les hommes de Villas-Boas se sont écroulés, tirant définitivement le constat que cette C1 était trop relevée pour eux.

Une entame de match à l'envers

Pour son grand retour à Porto, Villas-Boas espérait connaitre une soirée moins douloureuse. Surtout, le technicien lusitanien aurait aimé pouvoir espérer bien plus longtemps que ce qui a été le cas, puisqu'au bout de 30 minutes, il n'y avait plus beaucoup de suspense quant à l'issue de cette empoignade. Deux buts des locaux, et un pénalty raté de Dimitri Payet (10e) ont plombé les illusions marseillaises. Les débats semblaient donc scellés avant même d'avoir commencé. Alors qu'ils s'étaient jurés de montrer un meilleur visage que lors de leurs précédentes sorties, les Marseillais ont pris un but au bout de quatre minutes. Moussa Maréga trouvait la faille de près, suite à un service de Jesus Corona, lequel a profité d'un contre favorable dans la surface. Une demi-heure plus tard, c'est Sergio Oliviera qui doublait la mise pour locaux, suite à une intervention ratée de Jordan Amavi.

Entre les deux, il y a donc eu cet essai manqué de Payet, comme un symbole de tout ce qui ne fonctionne pas bien pour l'OM depuis l'entame de la saison. Le Réunionnais a envoyé le cuir au-dessus du cadre. Une occasion de se relancer parti en fumée, et qui ne s'est plus présentée. Car oui, même en étant dos au mur, Marseille n'a pas montré grand-chose pour pouvoir revenir dans le match. Incapable de se faire violence et porter la menace dans le camp adverse. A peine pourra-t-on relever une frappe de loin du rentrant Michael Cuisance (77e), comme alerte sur les buts portugais.

L'OM n'a pas le niveau

Non, l'OM n'avait pas le niveau pour rivaliser pour le champion de Portugal. En seconde période, il a encaissé un troisième but de la part de Luiz Diaz (69e), en conclusion d'une remarquable action collective adverse. Et l'addition aurait pu être plus lourde pour les Phocéens, car ils ont totalement abdiqué vers la fin. Heureusement pour eux, la bande à Sergio Conceiçao a perdu en efficacité à mesure que le temps s'écoulait, à l'instar de Jesus Corona (84e).

Avec un zéro pointé au bout de trois journées, tant au niveau des points que des buts marqués, l'OM n'a vraiment pas de quoi pavoiser. Pis, Thauvin et ses partenaires peuvent se sentir ridicules, car au lieu de se mêler à la course à la qualification, ils reportent déjà tous leurs espoirs vers la 3e place, donnant accès à la Ligue Europa. Et s'ils remplissent cet objectif, cela s'apparenterait clairement à un exploit au vu de leurs limites du moment. Sinon, cette participation à la Ligue des Champions ressemblera à la précédente, et avec cette fois un triste record à la clé. Celui de la plus longue série de défaites consécutives dans cette compétition (12).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.