OL : Majri, enceinte, ne veut pas s'arrêter pour le moment

OL : Majri, enceinte, ne veut pas s'arrêter pour le moment©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 02 février 2022 à 11h09

Il est sans doute difficile d'imaginer Amel Majri sur le terrain dans les prochaines semaines, mais la latérale gauche de l'OL et des Bleues tient à poursuivre sa rééducation de manière normale au centre d'entraînement.



Amel Majri (29 ans), enceinte de trois mois, est la première joueuse professionnelle française à annoncer sa grossesse durant sa carrière. "On ne peut pas anticiper les réactions, même si ça reste un bel événement. Mais tout le monde avait la banane, ça m'a ému, c'était bien. On avait dit avec mon mari qu'on n'en parlerait pas, mais à un moment j'avais l'obligation par rapport au club... C'est fort, je ne me rends pas compte, c'est un peu l'inconnu d'être une pionnière, une cobaye de ce qui arrivera. On ne sait pas. Tout se fait en fonction de mon ressenti, par exemple si je dois m'arrêter en cas de contractions."

"Si on veut accompagner le football féminin, il faut le faire jusqu'au bout"

Sa coéquipière islandaise Sarah Björk Gunnarsdottir, maman depuis novembre, avait déjà annoncé sa grossesse à l'Olympique Lyonnais, mais elle s'était arrêtée après un mois. Pour le moment, l'Islandaise de 31 ans n'a toujours pas rejoué. Majri, elle, continue donc de participer aux entraînements, toutefois elle n'est pas incluse dans le groupe pour les matchs puisqu'elle poursuit sa rééducation après s'être rompu les ligaments croisés du genou en octobre.


"A nous aussi de l'accompagner, on va expérimenter, échanger et discuter afin de déterminer le meilleur cadre, estime sa coach Sonia Bompastor. Il y aura sûrement des régulations à faire (sourire)." Majri, internationale (63 sélections depuis 2014) et également titulaire indiscutable en équipe de France à son poste d'arrière gauche, avant sa blessure, "vit très bien" cette période : "Si on veut accompagner le football féminin, il faut le faire jusqu'au bout, ça fait partie de la femme. On connaît les sacrifices, mais c'est l'environnement autour qui fera la différence."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.