D1 (F) : Les Rémoises en colère

D1 (F) : Les Rémoises en colère©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 27 mai 2022 à 16h02

Alors qu'elles devront accueillir le PSG sur un terrain synthétique et non au stade Auguste-Delaune pour clôturer la saison de D1 Arkema, les joueuses du Stade de Reims sont montées au créneau en conférence de presse.



A deux journées de la fin de cette saison 2021-2022 de D1 Arkema, il reste deux principaux enjeux. Le premier concerne le titre de champion de France, qui ne devrait pas échapper aux Lyonnaises. Car les championnes d'Europe comptent cinq points d'avance sur leurs rivales parisiennes, chez qui elles se déplacent dimanche soir en clôture de cette 21e et avant-dernière journée, avant de terminer la saison face à Issy. Les joueuses des Hauts-de-Seine ne sont pas sauvées, et avec 13 points au compteur, elles vont batailler avec Dijon (14 points) et Soyaux (10 points) pour éviter d'accompagner Saint-Etienne, déjà relégué, à l'échelon inférieur. Septième du classement, le Stade de Reims ne peut plus rien espérer ou craindre. Les joueuses de la Marne espéraient finir leur saison contre le PSG au stade Auguste-Delaune, où évoluent leurs homologues masculins. Mais il n'en sera rien. Et elles ne le digèrent pas.

Vendredi, elles sont venues s'expliquer en conférence de presse. Et Rachel Corboz, leur capitaine, a lu le communiqué suivant, rapporte France Bleu Reims. "Nous tenions aujourd'hui à venir en tant qu'équipe. Collectivement, nous avons décidé de ne plus participer aux conférences de presse pour le restant de la saison, vu la décision prise de jouer notre dernier match de championnat face au Paris Saint-Germain sur notre terrain synthétique. On nous avait donné le choix de jouer sur notre synthétique ou à Delaune. Un vote a été effectué dans l'équipe et nous avons choisi de jouer à Delaune pour plusieurs raisons : une récompense de notre bonne saison, pour le plaisir, pour le public, nos familles, nos amis et surtout l'image de la Division 1 Féminine. Les venues de grandes écuries comme le Paris Saint-Germain sont aussi l'occasion de mettre notre club et notre équipe en avant. Nous trouvons que notre vote et notre avis n'ont pas été respectés et c'est pour cela que nous tenions à venir, ici, en tant que groupe, pour vous expliquer notre décision de ne pas participer aux conférences de presse." Un refus qui serait notamment dû aux (nombreuses) rencontres qui vont être disputées sur la pelouse rémoise jusqu'à dimanche dans le cadre des 100 ans du District de la Marne, mais aussi à la préparation de la pelouse pour la prochaine saison de Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.