Elle assiste à Angleterre-Danemark et se fait licencier

Elle assiste à Angleterre-Danemark et se fait licencier©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 10 juillet 2021 à 12h56

Alors qu'elle s'était faite porter pâle pour pouvoir assister à la demi-finale du championnat d'Europe entre l'Angleterre et le Danemark à Wembley, une fan des Three Lions a été congédiée par son employeur dès le lendemain.


Nina Farooqi pensait passer inaperçue parmi les 66 000 spectateurs présents à Wembley mercredi lors de la demi-finale du championnat d'Europe entre l'Angleterre et le Danemark (2-1, a.p.). Sauf que la jeune femme de 37 ans, qui avait assuré à son employeur qu'elle était malade pour pouvoir aller assister à cette rencontre, a été filmée en train de célébrer en tribune avec une amie les deux buts des Three Lions. Et elle a évidemment été reconnue. "Mon téléphone a explosé, raconte-t-elle au Telegraph. Le monde entier m'a vu en train de célébrer. Avec mon côté rationnel, je me suis dit : « Oh non, cela ne va quand-même pas venir me hanter ? »" Mais c'est pourtant bien ce qu'il s'est passé. Car comme 23 millions de téléspectateurs anglais, son employeur l'a bien vue en direct, et l'a licenciée dès le lendemain !

Alors qu'elle avait pris un train à 6 heures du matin pour retourner dans le Yorkshire, elle a reçu un appel lui signifiant qu'elle était congédiée, et que cela ne servait à rien de se rendre à son travail. "C'est leur décision, et la conséquence de ce que j'ai fait. Il y a un peu de regrets, parce que personne ne veut se faire virer, mais j'en aurais eu encore plus en n'y allant pas. Si c'était à refaire, je le referais, poursuit-elle. Ils m'ont dit qu'ils avaient vu que j'étais au match, et j'ai expliqué avec honnêteté pourquoi je l'avais fait. Mais je n'ai eu le droit à aucune compassion et ils m'ont dit que c'était terminé." Directeur de Composite Prime, son désormais ex-employeur, Charles Taylor, explique sa société aurait "encouragé" ses salariés à se rendre à événement aussi important. "Malheureusement, notre employée a menti, et a prétexté être malade pour aller voir le match. C'était une violation de son contrat de travail et nous n'avions donc pas d'autre choix que de prendre les mesures appropriées." Celle qui est également photographe freelance et productrice vidéo pour la Women Super League, entre autres, assure avoir reçu depuis de nombreuses propositions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.