Bleus : Benzema a exprimé des "choses assez fortes" à Deschamps

Bleus : Benzema a exprimé des "choses assez fortes" à Deschamps©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 31 mai 2021 à 20h40

Invité sur les ondes de RMC Sport, Didier Deschamps s'est ouvert, un peu, au sujet de sa longue discussion avec Karim Benzema.



Le dialogue entre Didier Deschamps et Karim Benzema avant le retour de ce dernier en Bleus aura duré "deux bonnes heures". C'est ce qu'a confié le sélectionneur de l'équipe de France ce lundi sur les ondes de RMC Sport lors de l'émission Top of the Foot. Sans trop vouloir entrer dans les détails de la conversation entre les deux hommes, Deschamps a affirmé que le bien de la sélection tricolore passait au-dessus de son propre cas. Un principe valable pour l'attaquant du Real Madrid comme pour d'autres joueurs dans le passé.

"On n'a pas parlé que de football"

Sans dévoiler non plus lequel des deux avaient effectué le premier pas, le natif de Bayonne a développé : "Il y a bien dû avoir un contact d'une manière ou d'une autre entre nous deux. Ça se saura avec le temps, non pas que je veuille cacher le contenu. Il n'y a que lui et moi (qui savent). On n'a pas parlé que de football, on a parlé de la famille aussi. J'avais des choses à lui dire, lui aussi, sur le passé bien évidemment, aujourd'hui mais aussi ce qui allait être le demain qui est aujourd'hui."


Focalisé sur le prochain Championnat d'Europe, Deschamps a affirmé avoir eu un sentiment favorable après la réunion avec l'attaquant. "J'avais un ressenti, ça a duré longtemps. Karim a dit certaines choses assez fortes puisqu'au bout de trois minutes, tout est redevenu normal. Ça a duré très longtemps, deux bonnes heures", a-t-il glissé, avant de conclure : "D'accord, ça aurait pu se passer avant, ça ne s'est pas fait. Parlons de maintenant. Je n'ai pas les yeux dans le rétro. Ce qui m'intéresse, c'est aujourd'hui et demain." La première étape avant le tournoi continental sera centrée sur le match face au Pays de Galles, mercredi soir à Nice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.