Man City : Guardiola encore critiqué

Man City : Guardiola encore critiqué©Media365

Rédaction , publié le lundi 12 octobre 2020 à 11h00

Déjà sacrément égratigné après l'élimination de Manchester City par l'OL en Ligue des champions, Pep Guardiola s'est fait vertement critiquer par l'ancien entraîneur allemand Felix Magath.

Pep Guardiola a beaucoup d'admirateurs, mais la liste de ses contempteurs commence également à s'allonger. Dans un entretien à Sport Bild, un certain Felix Magath s'est chargé de le descendre, et remettre en question tout son savoir-faire. Pour ce charismatique coach allemand, l'actuel manager de City n'a dû son ascension qu'à la présence de Messi au FC Barcelone.

"C'est Messi qui remportait les titres, pas Guardiola, a-t-il commencé par lâcher, faisant référence à l'époque glorieuse des Blaugrana entre 2008 et 2012. Sans Messi, ce système n'aurait jamais fonctionné avec autant de succès pour Guardiola. Sinon, il aurait remporté la Ligue des Champions avec le Bayern ou Manchester City il y a bien longtemps ». L'ancien entraineur du Bayern estime que La Pulga était la solution à tous les problèmes de Pep : « Il gagnait uniquement grâce à un Lionel Messi qui pouvait décider d'un match en sortant de nulle part ».

« Le Tiki-Taka de Guardiola est ennuyeux »

Invité à donner son avis sur la fameuse philosophie de Tiki-Taka, instaurée par Cruyff et ravivée par Guardiola, Magath s'est également montré circonspect. « C'est une erreur dans le football. Le Tiki-Taka ne fonctionne que si vous avez des joueurs qui sont techniquement supérieurs à leurs adversaires. Pour le spectateur, tenir le ballon et le faire tourner c'est juste ennuyeux et on n'a pas vraiment besoin d'une équipe de haut niveau pour ça ».

Enfin, Magath a conclu en indiquant que ce qui cause les échecs répétitifs de l'entraineur catalan en C1 c'est son côté dogmatique : « A mon avis, Guardiola se perd généralement trop souvent à vouloir gagner un match à l'avance. En se basant trop sur la tactique, on finir souvent par prendre les mauvaises décisions qui empêchent le succès ». La déroute des Eastlands contre l'OL, en quart de finale de la précédente Ligue des Champions, tend à confirmer cette thèse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.