FC Barcelone : Le geste fort de Griezmann en faveur des Ouïghours

FC Barcelone : Le geste fort de Griezmann en faveur des Ouïghours©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 10 décembre 2020 à 16h05

Antoine Griezmann a mis un terme à son partenariat avec la marque chinoise Huawei, accusée d'avoir contribué au développement d'un système d'alerte afin d'identifier les personnes issues de la minorité musulmane ouïghour. 

 

Ambassadeur de Huawei depuis 2017, Antoine Griezmann a décidé d'arrêter son partenariat avec le géant des télécoms chinois qui, selon le Washington Post, aurait contribué au développement d'un logiciel de reconnaissance faciale en mesure d'envoyer des alertes aux autorités quand il estime avoir détecté une personne appartenant à la minorité musulmane ouïghour, victime d'une répression dans le pays. "Suite aux forts soupçons selon lesquels l'entreprise Huawei aurait contribué au développement d'une "alerte Ouïghour" grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, j'annonce que je mets un terme immédiat à mon partenariat me liant à cette société, a écrit le champion du monde tricolore dans un message publié sur les réseaux sociaux. J'en profite pour inviter Huawei à ne pas se contenter de nier ces accusations mais à engager au plus vite des actions concrètes pour condamner cette répression de masse et user de son influence pour contribuer au respect des droits de l'homme et de la femme au sein de la société." 

La marque se défend

Une marque chinoise montrée du doigt depuis de longs mois. En mars, l'Institut australien de stratégie politique (ASPI) affirmait que Huawei faisait partie des entreprises ayant eu recours au travail forcé des Ouïghours. Et cet été, c'est le département du Val-d'Oise qui suspendait sa collaboration avec le géant des télécoms. "Nous ne développons pas d'algorithmes ou d'applications dans le domaine de la reconnaissance faciale mais uniquement des technologies à usage général qui se fondent sur les normes internationales en matière d'apprentissage automatique et d'intelligence artificielle, se défend aujourd'hui Huawei France sur BFMTV. Huawei n'est pas impliqué dans le développement des couches d'application qui définissent la façon dont cette technologie est utilisée. Nos produits et solutions sont en conformité avec les normes de l'industrie et les règlementations concernées." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.