Tunisie : Un fort soutien populaire face au Danemark

Tunisie : Un fort soutien populaire face au Danemark©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 22 novembre 2022 à 10h20

Les Tunisiens pourront compter sur de nombreux supporters mardi (14h heure française) pour leur match contre au Danemark.



Jalel Kadri, parle de ses joueurs comme de « guerriers plein de fierté », de « militaires venus pour faire la guerre ». C'est animé de cet état d'esprit conquérant que le sélectionneur de la Tunisie s'est présenté devant la presse, lundi pour évoquer l'entrée en lice de son équipe, mardi (14h) face au Danemark dans le groupe D du Mondial 2022, dans lequel évolue la France.

« On a une confiance totale dans les capacités des joueurs, d'autant plus que cette génération joue ensemble depuis plus de deux ans, et il y a un état de stabilité », a estimé le technicien tunisien, qui comptera sur le soutien du public du stade Education City pour faire pencher la balance : « L'équipe nationale a acquis davantage d'expérience après avoir participé à la dernière édition, en plus de jouer cette Coupe du monde organisée par un pays arabe, ce qui donne à la Tunisie un plus grand avantage pour remporter la victoire, car tous les supporters arabes soutiendront les Aigles de Carthage. »

Une défense à trois axiaux en préparation

Face au Danemark, demi-finaliste du dernier Euro et double tombeur de la France en Ligue des Nations, la Tunisie ne partira pas avec les faveurs du pronostic. « Ce sera un match difficile parce que le Danemark a beaucoup progressé ces dernières années. Il fait partie des meilleurs sélections européennes. Il est fort tant sur le plan collectif qu'individuel et dispose d'excellents joueurs », a poursuivi Jalel Kadri, avant de conclure. « Nous savons que le groupe est difficile et que la période de préparation a été courte, mais nous nous efforçons d'obtenir de bons résultats, et nous ne cherchons pas des miracles, mais plutôt des objectifs réalistes. »

Pour les remplir, les Aigles de Carthage devraient être disposés en 3-5-2, avec Mohamed Dräger (Lucerne) et Ali Abdi (Caen) aux postes de « pistons » et le « régional de l'étape », le milieu offensif natif de Copenhague Anis Ben Slimane, dans le onze de départ probable : Dahmen - Bronn, Talbi, Meriah - Dräger, Ben Slimane, Skhiri, Laidouni, Abdi - Jebali, Msakni.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.