Monaco : Kovac redoute les "paramètres aléatoires" de la Coupe de France

Monaco : Kovac redoute les "paramètres aléatoires" de la Coupe de France©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 05 avril 2021 à 20h11

Battu samedi en Ligue 1 (4-0), le FC Metz se dressera de nouveau sur le chemin de l'AS Monaco, mardi en huitièmes de finale de la Coupe de France (18h45). Pour Niko Kovac, cela ne sera assurément pas une rencontre facile, notamment en raison du caractère aléatoire de cette compétition.



Samedi, sur la pelouse du Stade Louis-II, l'AS Monaco a obtenu une 19ème victoire en Ligue 1 cette saison, en disposant du FC Metz grâce à un festival offensif tardif  en seconde période (4-0) et des réalisations de Fabregas (50ème), Volland (52ème) et de Ben Yedder (77ème, 89ème). Mardi, c'est encore l'équipe de Frédéric Antonetti qui sera l'adversaire du club de la Principauté, sur la même pelouse, à l'occasion des huitièmes de finale de la Coupe de France. Cette compétition possède une symbolique forte, d'autant plus que le dernier sacre de Monaco, quintuple vainqueur de l'épreuve, remonte à la saison 1990/91.

"La Coupe de France, ce n'est pas facile"

Ce lundi en conférence de presse, Niko Kovac a exprimé son rapport à la compétition, en se basant également sur son passé en Allemagne. Le coach croate de Monaco a mis en exergue certains paramètres. "Quand j'ai gagné la Coupe d'Allemagne avec l'Eintracht Francfort, cela faisait 30 ans également que le club ne l'avait pas remporté.La Coupe de France ce n'est pas facile, car c'est seulement six matchs pour aller chercher un titre, mais en même temps il y a beaucoup de paramètres aléatoires.J'aime les matchs de Coupe, comme je l'ai déjà dit, et mes statistiques sont assez bonnes dans l'exercice en Allemagne. Donc j'espère que cela ne va pas se démentir cette saison avec l'AS Monaco", a-t-il commenté.

Pour ce qui est d'une communication en Français, notamment en conférence de presse, il faudra patienter. Le natif de Wedding a reconnu qu'il devait encore bénéficier de temps avant de pouvoir s'exprimer de la sorte. "J'essaye de m'améliorer, mais ce n'est pas évident car l'AS Monaco est un club international où beaucoup de langues sont parlées. Comment je procède ? Évidemment j'utilise des livres, j'essaye d'apprendre la terminologie des mots par cœur. Laissez-moi un peu de temps et nous parlerons bientôt ensemble en Français", a-t-il notamment assuré, s'appuyant aussi sur l'aide de Franckie Tourdre, l'attaché de presse du club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.