Gold Cup : Le grand retour de la Guadeloupe

Gold Cup : Le grand retour de la Guadeloupe©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 12 juillet 2021 à 23h16

Les Guadeloupéens tenteront un nouvel exploit lors de la Gold Cup, après avoir obtenu une qualification assez exceptionnelle en barrages. Jocelyn Angloma, enchanté, sait aussi que l'aventure peut ne faire que commencer.



La Gold Cup débutera dans la nuit de mardi à mercredi pour la Guadeloupe (face au Costa Rica), qui retrouve la compétition pour la première fois depuis 2011. Les joueurs de Jocelyn Angloma, l'ancien international français, ont dû franchir un ultime tour de barrage homérique mercredi contre le Guatemala, 10-9 aux tirs au but (après un nul 1-1). "C'est énorme, s'exclame l'ancien joueur de l'OM pour Ouest-France. Quand une région, car nous sommes une région de France à qui on donne une possibilité d'évoluer au sein de la Concacaf, rencontre des équipes comme le Costa Rica, le Mexique, les Etats-Unis... Vous imaginez que c'est grandiose. C'était important pour moi d'y retourner en tant qu'entraîneur, parce que je l'ai fait en tant que joueur et adjoint." C'était en 2007 (demi-finales) et 2011.

Angloma souligne "une ferveur énorme". Il veut "finir parmi les deux premiers du groupe, car ce sont eux qui se qualifient en quarts de finale" : "Ça ne va pas être facile, mais on va tenter notre chance. Il y a la Jamaïque, le Costa Rica et le Surinam avec nous. Ça peut passer, comme ça peut ne pas passer (...) On sait très bien que si on parle de la Guadeloupe, c'est parce qu'on sera arrivés loin. Après, ça dépend des médias. En 2007, on a fait parler de la Guadeloupe, mais ça avait été plus un débat sur le fait que si on avait gagné la Gold Cup, est-ce qu'on aurait pu jouer la Coupe des Confédérations ?  Ça a été un grand débat, au niveau autonomie. Ça va au-delà du sport, c'est politique. On appartient à la FFF, pas la FIFA. Mais c'est vrai que j'aimerais qu'on parle plus de la Guadeloupe."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.