Un grand espoir du football laisse sa mère SDF

Un grand espoir du football laisse sa mère SDF©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 05 mars 2018 à 13h40

Dans une interview au Sun, la mère d'Ainsley Maitland-Niles, grand espoir du ballon rond évoluant à Arsenal, explique qu'elle vit dans la rue depuis plusieurs mois. Une situation qui a de quoi interpeller, alors que son fils gagne près de 33 000 euros par semaine.

Parent de footballeur, une situation difficile ? C'est en tout cas, ce que semble raconter Jule Niles, la mère de Ainsley Maitland-Niles, qui évolue au poste de milieu de terrain à Arsenal.

Sans domicile fixe, elle explique dormir dehors depuis 3 mois alors que son fils vient de faire acquisition d'un luxueux appartement coûtant 785 000 euros. "L'argent lui est monté à la tête", évoque-t-elle au sujet de son fils avec qui elle n'a plus de contact depuis août 2016. Le tabloïd évoque le passé compliqué de la famille, qui a grandi dans la pauvreté et éprouvé beaucoup de difficultés pour s'en sortir. Mais les disputes entre mères et fils restaient nombreuses, notamment lorsque ce dernier est passé professionnel. En cause : une dispute de la mère avec le staff londonien qui a débouché sur l'arrestation de Jule après que celle-ci se soit montrée virulente à l'égard de Dick Law, négociateur en chef d'Arsenal. Envoyée en "pause prolongée" en Australie, elle découvre à son retour que son fils ainsi que son frère, Cordi, ne voulaient plus la voir. Depuis, c'est silence radio ou presque. "Notre relation est cassée. Il m'a dit un jour 'tu as ton job, laisse-moi faire le mien'", poursuit Jule.

"Aujourd'hui, je vis dans un container", explique-t-elle au tabloïd anglais. Une petite pièce d'à peine "dix mètres carrés", sans fenêtres, ni armoires et même dépourvues de toilettes. Un endroit pour entreposer des affaires et "notamment les albums photo de sa famille", se défend-elle. Une situation qui a de quoi interpeller tant son fils prétend déjà à un salaire de 33 000 euros par semaine avec le club nord-londonien. "Mon fils pourrait m'acheter un appartement avec deux semaines ou deux mois de salaires. Mais il me laisse dans cette situation." Du côté de l'entourage d'Ainsley Maitland-Niles, on clame que le joueur continue d'envoyer de l'argent à sa mère.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU