PSG : L'ombre de Nicolas Sarkozy derrière le recrutement de Neymar

PSG : L'ombre de Nicolas Sarkozy derrière le recrutement de Neymar©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 23 mars 2018 à 20h00

L'ancien président aurait profité de ses relations au ministère des Sports pour faciliter la venue du Brésilien, selon les auteurs du livre "Révélations d'une révolution", dont plusieurs extraits ont été publiés par 20 Minutes.

On savait l'ancien chef de l'État fan de football, et particulièrement du Paris-Saint-Germain. Nicolas Sarkozy n'a donc pas hésité à donner un coup de main à son club de cœur l'été dernier au moment du transfert de Neymar.

Le président a ainsi fait jouer ses relations au ministère des Sports pour faire valider le montage financier.

"Nicolas Sarkozy s'implique aussi en activant ses réseaux au ministère des Sports. L'ancien président fait du lobbying afin que l'État ne se penche pas trop sur le montage financier, donc les taxes. Il est prévu au départ que le joueur ne paie pas d'impôt sur le revenu à hauteur de 50 % pendant cinq ans", écrivent les auteurs du livre "Révélations d'une révolution", dont les bonnes feuilles ont été publiées par 20 Minutes.



Un coup de pouce bienvenu pour finaliser ce transfert qui n'attendait plus que la validation du Qatar et de l'État français. En effet, selon le collectif Paris United, à l'origine du livre, le transfert avait été acté dès le mois de juin. D'ailleurs, le directeur sportif du PSG, Antero Henrique, connaissait déjà le numéro de l'avion qui allait amener Neymar en France.

Alors que les auteurs du livre reviennent longuement sur l'épisode du transfert du Brésilien à Paris, le père du footballeur en prend aussi pour son grade. Neymar Senior aurait voulu imposer l'arrivée de Coutinho, la titularisation dans les cages de Trapp "qui possède une compagne brésilienne" ou encore "réintégrer Ben Arfa, que son fils trouve performant à l'entraînement".

"Révélations d'une révolution" s'attarde également sur un plaisir coupable du vestiaire parisien. La quasi-totalité des joueurs du PSG auraient dans leurs casiers une chicha. "S'il n'y a pas forcément de lien direct, on ne peut pas dire que la chicha aide les poumons. Emery trouve, par exemple, que Rabiot stagne dans le domaine physique, alors qu'il est normalement capable d'avoir une activité monstrueuse sur le terrain. Particulièrement adepte, on retrouve parfois le chevelu dans sa chicha préférée, Porte Maillot. Il possède même un service de chicha à domicile", s'étonnent les auteurs.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU