Le coup de sang de l'entraineur guingampais contre ses propres supporters

Le coup de sang de l'entraineur guingampais contre ses propres supporters©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 08 avril 2018 à 12h00

Guingamp a largement battu Troyes ce samedi soir à domicile (4-0). Une victoire qui n'a pas suffi à leur entraineur Antoine Kombouaré.

L'ancien coach parisien a fustigé l'attitude de ses propres supporters, rapporte RMC Sport.

Une victoire ne fait pas toujours le bonheur. Engagé dans la lutte pour le maintien, le club de Guingamp a fait un grand pas ce samedi en disposant de Troyes à domicile 4-0. Un succès qui lui donne trois points lui permet de remonter à la dixième place avec 41 points, mais surtout lui offre un matelas désormais conséquent sur le barragiste qui n'a que 29 points. Mais cette deuxième victoire consécutive en Ligue 1 est passée quelque peu au second plan pour l'entraîneur guingampais, Antoine Kombouaré, comme l'indique RMC Sport. Le Kanak s'est montré très en colère en conférence de presse d'après-match. "Quand on me parle du maintien, ça me casse les bonbons, très clairement. C'est pour ça qu'aujourd'hui, on a travaillé pour avoir le maximum de points, il nous reste six journées. On a 41 points et on veut toujours plus. C'est vrai que plus vite on a les points du maintien, si ça peut faire plaisir à certains, bah tant mieux. Moi en ce qui me concerne, j'ai envie que l'on fasse mieux que la saison dernière." Une première mise au point au micro de Canal+ qui prouve encore une fois que l'ancien entraineur du PSG n'a pas sa langue dans sa poche et ne se concentre que sur ses objectifs de début de saison.



Habitué des coups de gueule
Mais Antoine Kombouaré s'est surtout montré virulent en fustigeant l'attitude de ses supporters au Roudourou, dans cette période où toutes les ondes positives sont appréciables pour un club qui se bat pour sa survie. "Entendre certaines personnes parfois gronder alors qu'on va faire la sixième saison en Ligue 1, entendre des sifflets à 2-0 parce qu'on n'est pas content du jeu de l'équipe, ça me gonfle ! Je fais passer le message. Et puis si y'en a qui ne sont pas contents, qu'ils me viennent me voir. Ça me gonfle ouais", a-t-il déclaré.
Le 25 février dernier, il s'était déjà fait remarquer en critiquant son homologue messin, Frédéric Hantz, en lui reprochant de se prendre pour un arbitre. "Monsieur Frédéric Hantz est venu me dire qu'il fallait que je reste dans ma zone. J'espère qu'il a compris et que c'était la première et la dernière fois."
Lors de son passage à Lens en 2014, il avait fait preuve une nouvelle fois de caractère en interpellant ses dirigeants : "Monsieur l'actionnaire, Monsieur Martel, faites ce qu'il faut pour que le travail que l'on a fait soit respecté".
Quasiment maintenu donc, les Bretons se déplaceront à Lille lors de la prochaine journée avant de recevoir Monaco et d'aller à Paris puis Marseille notamment. Il est certain que les Guingampais auront besoin du soutien de tous.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.