Karim Benzema s'en prend à la Marseillaise

Karim Benzema s'en prend à la Marseillaise©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 17 avril 2018 à 16h15

Dans une interview accordée à Vanity Fair, Karim Benzema s'en prend ouvertement à un symbole de la République : la Marseillaise. Un hymne qui "appelle à faire la guerre".

Nouvelle polémique autour de Karim Benzema.

L'attaquant français du Real Madrid a accordé une interview au magazine Vanity Fair en Espagne. Dedans, il revient sur l'affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena, mais s'en prend également à la Marseillaise, un symbole de la République. Le joueur français, qui n'a plus été appelé en sélection nationale depuis le 8 octobre 2015, la qualifie de chant guerrier : "Si on l'écoute bien, la Marseillaise appelle à faire la guerre, je n'aime pas ça". Pour rappel, Karim Benzema avait pour habitude de ne jamais chanter l'hymne français avant les matches de l'équipe de France. Une déclaration qui ne devrait pas restaurer le lien de confiance entre le joueur natif de Lyon et la Fédération française de football.



Benzema tacle aussi Valls
Concernant la très médiatisée affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena, Benzema ne mâche pas non plus ses mots : "Quand un Premier ministre parle de toi, ce n'est plus du football. Je crois qu'il ne faut pas mélanger football et politique. Dans mon cas c'est un sujet politique. Avec l'affaire Valbuena, j'ai traversé une mauvaise passe. J'ai passé un jour en prison, et je suis rentré triste à Madrid." À l'époque le Premier ministre, Manuel Valls, avait déclaré que "toutes les conditions n'étaient pas réunies pour qu'il revienne en sélection".
Le joueur qui se dit désormais plus serein, tente tout de même d'apaiser les esprits. "Maintenant, j'ai trente ans, deux enfants. Je suis tranquille ici. S'ils ont besoin de moi, ils savent où je suis." Mais si le comportement de Karim Benzema est fortement critiqué en France, ce sont ses performances sur le terrain qui sont pointées du doigt en Espagne. Depuis le début de la saison, le Français n'a inscrit que neuf buts en 38 apparitions. Ses statistiques divisent donc les supporters du Real, mais aussi la direction. Pour l'instant, Karim Benzema conserve la confiance de son entraineur, Zinédine Zidane. Pas sûr que ces déclarations ne redorent son blason en France.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU