Cédric Anselin, la terrible expérience d'un espoir du football

Cédric Anselin, la terrible expérience d'un espoir du football©Capture d'écran Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 03 janvier 2018 à 13h00

Promis à une carrière ambitieuse, Cédric Anselin a finalement chuté de haut. C'est la terrible histoire que rapporte Le Parisien ce mercredi 3 janvier, celle d'un joueur qui a vécu, à 19 ans, les joies d'une entrée en jeu en finale de Coupe de l'UEFA avant de connaître une descente aux enfers.

Aujourd'hui âgé de 40 ans, il revient sur son parcours, marqué par les dettes, l'alcoolisme et les tentatives de suicide.



Comme souvent, quand vous êtes au top, ce qui peut vous arriver de pire, c'est une blessure", raconte, au Parisien, l'ancien coéquipier de Zidane avec les Girondins de Bordeaux et Henry avec l'équipe de France des moins de 20 ans. Transféré à Norwich (Angleterre), en 1999, Cédric Anselin doit faire face au premier contrecoup de sa jeune carrière. Rapidement mis à l'écart, il commence un parcours qui le mène de l'Ecosse à la Bolivie, où il y attrape la malaria.

Une fois de retour en Europe, les problèmes se succèdent pendant des années. Découvert de 400 000 euros après un vol commis par un membre de sa famille, reconversion dans un camping, alcoolisme jusqu'à songer au suicide, en novembre 2016 : "Pendant deux mois, je me dis 40 fois par jour que je dois mourir", explique l'ancien footballeur. "Je me mets la corde autour du cou, sur le rebord de mon grenier. Mais au dernier moment, j'appelle un ami [...] il me parle, me rassure et me sauve la vie."

À sa sortie d'hôpital, Cédric Anselin s'est repris en main. Tout en s'occupant d'un sport-études à Norwich, l'ancien footballeur livre son histoire aux jeunes pour éduquer aux risques de dépression. Un partage qui fait du bien à l'homme : "J'ai un devoir de parler de mon histoire. Et, surtout, je suis enfin heureux".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU