Omnisport : Les conditions d'accueil du public pour les événements précisées par la ministre des sports

Omnisport : Les conditions d'accueil du public pour les événements précisées par la ministre des sports©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 12 mai 2021 à 10h26

Dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe, Roxana Maracineanu est revenue sur les conditions permettant à plusieurs événements sportifs d'accueillir du public dès le 19 mai prochain et met en avant le "pass sanitaire" pour permettre la réouverture totale des tribunes cet été.



Après des mois de huis clos, la clameur du public va faire son retour. En effet, à compter du 19 mai, les enceintes sportives pourront accueillir de nouveau des spectateurs, dans la limite de 35% de la capacité ou de 1000 personnes. Toutefois, en raison d'un couvre-feu maintenu à 21h00 puis repoussé à 23h00 dès le 9 juin, « il n'y aura pas de dérogation ni pour les événements culturels ni pour les événements sportifs », a déclaré dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe la ministre déléguée aux sports Roxana Maracineanu. Des dispositions qui auront des conséquences sur plusieurs événements tels la finale de la Coupe de France de football qui se disputera ainsi à huis clos le 19 mai prochain au Stade de France, mais également pour Roland-Garros, qui démarre le 23 mai. A ce sujet, dans l'attente de la présentation du plan concocté par la Fédération Française de tennis, la ministre présente le stade de la Porte d'Auteuil « est une enceinte contenant plusieurs stades permettant de délimiter six zones différentes » et assure que le gouvernement « a travaillé avec la fédération pour que l'événement puisse accueillir un maximum de spectateurs par zone tout en veillant strictement au respect des règles fixées par le décret et au protocole sanitaire ».

Le Tour de France, sans doute le moins touché par les restrictions

Un protocole « qui va modifier les habitudes, comme aller d'un cours à l'autre, mais qui garantit une jauge acceptable de spectateurs », dixit Roxana Maracineanu. Cette dernière valide le choix des dirigeants de la FFT de décaler le tournoi d'une semaine « car il permet d'augmenter significativement le nombre de spectateurs pour les phases finales ». A l'image de Roland-Garros, le Grand Prix de France de Formule 1 fait l'objet de discussions entre ses organisateurs et les autorités concernant « l'application de la règle à ce site très spécifique, comme pour Roland-Garros, afin de proposer une jauge maximale dans le respect des règles et des préconisations sanitaires en prenant en compte les particularités du site ». Le week-end du Grand Prix de France verra également le Tour de France s'élancer de Brest et, concernant la Grande Boucle, Roxana Maracineanu l'admet, « on aura moins de problèmes » en raison de la levée des restrictions prévue le 30 juin prochain. « Il n'y aura plus de couvre-feu et les limitations de jauge ne seront plus en vigueur mais on maintiendra les gestes barrière, la distanciation », rappelle toutefois la ministre. Pour les premiers jours de course, « les rassemblements seront encore limités à dix personnes », ce qui nécessitera de « trouver les solutions pour contrôler les flux » même si la ministre croit « beaucoup à la responsabilité et à la citoyenneté des spectateurs qui vont être heureux de revenir sur les événements et respecteront les consignes ».

Le « pass sanitaire », la clé pour retrouver les tribunes

Concernant notamment Roland-Garros, la présence du public pour la conclusion du tournoi devrait être facilité par la mise en place d'un « pass sanitaire ». Le protocole pour les Internationaux de France « devrait inclure le passe sanitaire pour les derniers jours du tournoi afin de pouvoir dépasser la jauge de 1 000 spectateurs, avec un maximum de 5 000 spectateurs », avance Roxana Maracineanu. Un dispositif qui sera élargi à l'ensemble des événements à compter du 9 juin pour une réouverture totale au 30 juin. « Il devrait comporter trois options. On pourra y mentionner le fait que l'on s'est fait vacciner, que l'on a été testé à moins de 48 heures et que l'on est immunisé car déjà touché par le coronavirus, résume la ministre. Ce sont les trois items qui pourront déclencher la lumière verte pour pouvoir accéder à ces événements en tant que spectateurs et aller s'asseoir dans des gradins. » Mais, « avant le 30 juin, il n'y aura pas la possibilité d'assister à un événement sportif en station debout donc tout le monde devra être assis avec une distance imposée par les sièges », rappelle Roxana Maracineanu. Alors que les clubs dans plusieurs disciplines ont été mis en difficulté sur le plan économique par le huis clos, ces mesures devraient permettre de retrouver un semblant de normalité d'ici quelques semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.