Tour d'Italie : Le parcours de l'édition 2021 conforte Thibaut Pinot

Tour d'Italie : Le parcours de l'édition 2021 conforte Thibaut Pinot©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 24 février 2021 à 23h35

Ayant fait le choix de délaisser le Tour de France pour s'attaquer au Tour d'Italie cette saison, Thibaut Pinot s'est montré très positif concernant le tracé du Giro, présenté ce mercredi.

Thibaut Pinot n'a pas manqué la présentation du parcours du Tour d'Italie 2021. Tracée entre Turin et Milan, cette 104eme édition du Giro va proposer pas moins de huit arrivées au sommet d'une difficulté. Des caractéristiques qui, en plus d'une distance limité des deux étapes contre-la-montre situées aux deux extrémités du parcours, ont tapé dans l'œil du leader de la formation Groupama-FDJ, qui a fait du Tour d'Italie un des objectifs de sa saison, au détriment du Tour de France notamment. « C'est un parcours super bien dessiné avec un prologue d'entrée et un chrono final assez court, résume le natif de Lure dans des propos recueillis par l'AFP. Pratiquement la moitié des étapes seront des étapes de montagne avec de nombreuses arrivées au sommet, c'est forcément important pour moi. C'est un Giro pour pur grimpeur. » Et parmi les difficultés présentes sur le parcours du Tour d'Italie 2021, il y en a une qui a fait réagir Thibaut Pinot. « Pour moi l'arrivée la plus difficile sera celle de Zoncolan que je connais très bien. C'est l'un des cols les plus durs, assure le coureur de l'équipe Groupama-FDJ. C'est raide du pied au sommet sans le moindre replat. La pente est toujours au-dessus de 10%, ça fait vraiment mal. »


Pinot : « Il y a moyen de se faire plaisir »

Mais une autre spécificité de ce 104eme Giro concernera la 11eme étape entre Perugia et Montalcino. Au cœur du vignoble du Brunello di Montalcino, les coureurs auront droit à 35 kilomètres de chemins de terre. Pas de quoi effrayer Thibaut Pinot : « J'ai l'habitude de regarder les Strade Bianche à la télé, j'y ai déjà participé une fois, j'avais fait un top 10, ça me plait bien ». Alors que ses premiers tours de roues sur le récent Tour du Haut-Var ne lui ont pas donné de bonnes premières sensations, le quatrième du Giro 2017 compte bien retrouver son meilleur niveau à temps pour le Grand Départ donné de Turin le 8 mai prochain. « C'est un parcours alléchant. A 100% de ses capacités, il y a moyen de se faire plaisir avec quasiment dix étapes de montagne, assure le vainqueur d'une étape sur les routes du Tour d'Italie. Ça donne envie de se préparer du mieux possible pour être à 100% au départ du Giro. C'est mon objectif. » Si la forme revient au bon moment, Thibaut Pinot aura l'occasion d'effacer la déception du Giro 2018, lui qui avait été contraint à l'abandon à la veille de l'arrivée en raison d'une grande défaillance alors qu'il était candidat à une place sur le podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.