Tour d'Italie : Jai Hindley, deuxième de la dernière édition, jette l'éponge

Tour d'Italie : Jai Hindley, deuxième de la dernière édition, jette l'éponge©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 22 mai 2021 à 12h32

Jai Hindley n'ira pas plus loin dans ce Giro. Le deuxième de l'édition 2020, blessé à la selle, a décidé d'arrêter de souffrir en mettant fin à sa course à l'issue de la 13eme étape.



Le peloton est parti ce samedi sans Jai Hindley de Cittadella pour rejoindre Monte Zoncolan, 14eme acte de ce Giro 2021. Le coureur du Team DSM, deuxième de la dernière édition du Tour d'Italie, a décidé de stopper sa course de trois semaines, qui n'aura finalement duré que deux semaines, à l'issue de la 13eme étape. Sa formation a rendu publique cette nouvelle ce samedi matin à travers un communiqué. Dans celui-ci, elle explique que le coureur australien, blessé à la selle, n'a « pas pu donner le meilleur de lui-même la semaine dernière et n'est plus en état de courir. Il rentrera chez lui pour récupérer. » La gêne était devenue trop importante pour Hindley qui n'a pas pu suivre les cadors et pointait au 25eme rang au général, à presque 18 minutes d'Egan Bernal en tête. « Ce n'est évidemment pas comme ça que je voulais que mon Giro se termine. L'équipe s'est vraiment investie pour essayer d'aider, mais la situation ne s'améliore pas et je ne peux vraiment plus continuer. Je suis vraiment déçu », a-t-il réagi. Alors que la course doit se compliquer un peu plus en montagne, la décision sonnait comme une évidence pour le coéquipier de Romain Bardet.

Groenewegen et Dekker disent stop

Ainsi, Jai Hindley a marché dans les pas des Néerlandais Dylan Groenewegen et David Dekker, pour qui la 104eme édition a également pris fin au soir de la 13eme étape. Les coureurs de Jumbo-Visma, respectivement 162eme et 154eme au classement général, n'ont pas la capacité de rallier Milan le 30 mai. « Le réservoir est vide pour eux. David (Dekker) est un néo-pro qui n'a jamais couru pendant treize jours d'affilée et Dylan (Groenewegen) n'avait pas couru depuis un certain temps avant le Giro », a annoncé leur directeur sportif Arthur van Dongen dans un communiqué. Groenewegen faisait son retour à la compétition après avoir purgé une suspension de neuf mois. Il avait provoqué la terrible chute de Fabio Jakobsen au sprint de la première étape du Tour de Pologne, et n'a pas fait mieux qu'une quatrième place sur ce Giro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.