L'Etoile de Bessèges relance la saison

L'Etoile de Bessèges relance la saison©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 03 février 2021 à 22h07

C'est quasiment toute l'année 2021 qui vient de repartir mercredi, avec l'Etoile de Bessèges. Hormis le Grand Prix La Marseillaise ce week-end, aucune course de haut niveau n'avait pu encore avoir lieu depuis la fin de la trêve.



L'Etoile de Bessèges, qui a démarré mercredi avec la première étape remportée par Christophe Laporte (Cofidis) devant Nacer Bouhanni (Arkéa - Samsic), démarre la nouvelle année de cyclisme. En effet, après les annulations diverses et variées lors du mois de janvier en Australie et en Espagne, où les épreuves se chevauchent généralement pour ouvrir la saison, c'est bien l'épreuve française qui est la première course à étapes du calendrier pour cet exercice 2021. Ainsi, le Tour Down Under puis le Tour de San Juan n'ont pas pu avoir lieu le mois dernier, pas plus que le Tour de Langkawi - en Malaisie. Cette semaine, le Tour de Valence devait également se dérouler (avec Arnaud Démare, notamment) en même temps que l'Etoile de Bessèges, mais a aussi été annulé.

Van Avermaet : "Un privilège"

Dans les semaines à venir, pour le reste des festivités espérées, le Tour de Colombie a également été rayé du programme (prévu du 9 au 14 février) ainsi que les Tours de l'Algarve et d'Andalousie (du 17 au 21 février) ou encore le Tour de Murcie (12 et 13 février). Alors, en attendant le Tour des Emirats et Paris-Nice - fin février, puis début mars - en label World Tour (seul le Tour Down Under l'était, sur le mois de janvier), cette Etoile de Bessèges représente donc un vrai symbole.


Christophe Laporte s'est dit "très fier de bien lancer le début de saison de l'équipe et de donner de la confiance à mes coéquipiers et à tout le staff", avant de se projeter plein d'enthousiasme : "On va tout faire pour continuer sur notre lancée !" Geraint Thomas, lui, a "profité" comme il l'indique sur le compte Twitter de son équipe : "C'est bien de revenir à la compétition." Chez Ineos Grenadiers, Egan Bernal est aussi de sortie et fait partie du plateau forcément relevé. Avant le départ, Greg Van Avermaet résumait enfin la pensée générale : "Dans ce contexte, c'est un privilège de pouvoir mettre un dossard."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.