Affaire Froome : Et si Froome négociait son éventuelle suspension ?

Affaire Froome : Et si Froome négociait son éventuelle suspension ?©Media365

Media365 (avec Cyclismactu), publié le mardi 30 janvier 2018 à 14h40

D'après le Corriere della Sera de ce jour, le champion britannique Christopher Froome, ayant fait l'objet en septembre dernier lors de la Vuelta d'un contrôle antidopage anormal au salbutamol, serait prêt à plaider la négligence.

D'après le quotidien italien, Froome et son entourage espéreraient ainsi éviter un procès et surtout l'année de suspension que risque le coureur dans pareil cas de figure. Froome suspendu suite à ce contrôle anormal, la Sky n'aurait de surcroît d'autre possibilité que de le licencier au regard de la politique antidopage très stricte que mène l'équipe.

Le quadruple vainqueur du Tour de France et triple tenant du titre sur la Grande Boucle a toujours nié depuis ces révélations les soupçons de dopage pesant sur lui. Il avait même avancé un dysfonctionnement des reins récemment afin de justifier ce taux anormal de salbutamol, même pour lui, asthmatique inséparable en course de sa Ventoline (le salbutamol sert à soigner l'asthme).



Mais, à en croire le journal, Froome aurait revu sa stratégie de défense et aurait désormais l'intention de plaider la négligence en espérant écoper uniquement d'une suspension rétroactive de six mois maximum.C'est d'ailleurs dans ce but que le clan Froome aurait engagé une médiatrice. Avec six mois de suspension (rétroactive) uniquement, le "Kényan blanc", qui ne serait pas pressé de toute façon de reprendre la compétition dans le contexte actuel, pourrait remonter sur le vélo en course au printemps prochain. Surtout, cette suspension courte éviterait au champion d'être privé du Tour de France, et également du Giro, lui qui s'est fixé l'objectif cette année de faire le doublé. En revanche, la sanction qu'il souhaiterait étant rétroactive (là aussi, ce serait son souhait), Froome devrait s'asseoir sur ses trophées obtenus précédemment, à savoir la Vuelta 2017 et, dans une moindre mesure, sa médaille d'argent des derniers Mondiaux sur le contre-la-montre individuel. Le jeu en vaut la chandelle.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
238 commentaires - Affaire Froome : Et si Froome négociait son éventuelle suspension ?
  • 6 mois de suspension minimum dés maintenant et c'est bien un minimum!!!

    Pourquoi 6, si l'on se réfère à Diégo Ulissi qui en a pris 9 pour l'usage du même produit aux mêmes dosages. Sérieusement va falloir nous expliquer comment un asthmatique anorexique peut gagner autant de tours, il me rappelle un certain Rasmussen qui lui c'est vu interdit de compétition définitivement.

    Et le sponsor Rabobank s'est désengagé de l'équipe pro masculine!!
    la Sky qui s'auto proclame comme étant l'équipe qui lutte le plus contre le dopage, et qui serait intransigeante sur le sujet, démontre face à cette affaire que c'est tout le contraire, chaque jour qui passe elle se discrédite un peu plus, et elle prouve par la même occasion qu'elle est tout, sauf claire!
    Quant à l'UCI idem, les dernières nouvelles concernant l'affaire relative au tour du Costa Rica, ou douze coureurs ont été contrôlé positifs à l'EPO, sur une course courue en décembre, ont été suspendus à titre provisoire jusqu'à la résolution de l'affaire, mais il est bien précisé qu'aucun de ces coureurs n'a la moindre renommée internationale! Tiens tiens!!
    Deux points importants à retenir: La fédération costaricienne de cyclisme à coopéré avec la fondation antidopage du cyclisme, entité indépendante, s'occupant des opérations antidopage à la fédération internationale, soit l'UCI, présidée par David Lappartient!!
    Alors, la politique de lutte contre le dopage, avec les sanctions légales, et tout l'arsenal possible pour les faire appliquer, est donc de par ce fait, la preuve indiscutable d'une politique à géométrie variable!
    Bravo l'UCI, bravo la Sky!
    Vous avez raison peuimporte507, les retours de bâtons, viendront bien du public mais surtout des passionnés de ce sport! L'affaire Froome va faire très mal au TDF et à la crédibilité des dirigeants que ce soit de l'UCI ou de ASO!

  • 6 mois de suspension minimum dés maintenant et c'est bien un minimum!!!

  • sa place est avec les handicapes

  • tricheur,casse toi,tu ressemble trop a Amstrong

  • vroum..vroum... le tricheur va s'en sortir l'UCI si elle devait le sanctionner l'aurait déjà fait les ricains et les british tuent le cyclisme foutez moi ce super dopé dehors