Euroligue (J3) : L'ASVEL écrase le Panathinaikos

Euroligue (J3) : L'ASVEL écrase le Panathinaikos©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 01 décembre 2020 à 22h35

Quatre jours après son exploit contre le FC Barcelone, l'ASVEL n'a fait qu'une bouchée du Panathinaikos Athènes, s'imposant 97-73 grâce à une énorme adresse à trois points. David Lighty a notamment terminé avec 19 points.



L'ASVEL aurait-elle eu le déclic en battant le FC Barcelone vendredi dernier à la surprise générale ? L'avenir nous le dira, mais en attendant, les Villeurbannais ont réussi à enchaîner une deuxième victoire d'affilée face à un autre grand nom du basket européen, le Panathinaikos. Les hommes de TJ Parker se sont imposés 97-73 au terme d'une rencontre à sens unique, et ils pourraient même avoir quelques petits regrets de ne pas avoir franchi la barre symbolique des 100 points. Les six premières minutes de cette partie ont été serrées (12-12), puis l'ASVEL a mis la machine en route, et cela a fait très mal aux Grecs. Si l'avance était de +3 à la fin du premier quart-temps (20-17), elle a rapidement été de +14 à la 14eme minute, grâce à une insolente réussite à 3 points. Les tirs longue distance, qui avaient posé tant de problème à l'ASVEL au début de la saison d'Euroligue sont tous rentrés ou presque ce mardi ! Les Villeurbannais ont terminé le match avec un excellent 17/24 à trois points (6/23 pour leurs adversaires), et pas moins de sept joueurs en ont réussi au moins un, la palme revenant à William Howard et son 4/4 derrière la ligne.

Lighty élu homme du match

En face, les Grecs, apathiques en défense, n'ont rien pu faire et l'écart n'a cessé de grimper. Il était de +14 à la mi-temps (44-30), puis de +24 à la 25eme. Le Pana est certes revenu à -15, profitant notamment de fautes technique villeurbannaises, mais cela n'a jamais inquiété les hommes de TJ Parker. Au contraire, ils ont réussi à faire grimper l'écart à +27 dans le money-time. David Lighty, auteur de 19 points, 3 rebonds, 2 passes et 2 interceptions, a été élu homme du match, mais tous ses coéquipiers l'auraient mérité également. « C'était très important de confirmer. On a été très solides défensivement et offensivement. On a réussi à trouver des shoots faciles. 97 points en Euroligue ce n'est pas tous les jours, il faut savoir l'apprécier. Contre le Barça, on n'avait rien à perdre, ça nous a libérés. Alors que les matchs d'avant, on avait un peu de pression contre des équipes à notre portée. Il va falloir gagner à l'extérieur, on a grillé des jokers. On reste ambitieux, on veut aller le plus haut possible dans cette compétition. Le Real Madrid au prochain match ? Ça va être très compliqué, c'est une grosse écurie, il faut y aller sans avoir peur et en étant sûr de nos forces », a réagi Antoine Diot (10pts, 4pds) sur RMC Sport à la fin du match. Grâce à cette troisième victoire en neuf matchs, l'ASVEL remonte à la 14eme place. Prochain rendez-vous : chez le Real Madrid (8eme) vendredi.

Les marqueurs villeurbannais : Freeman (8), Kahudi (4), Diot (10), Fall (4), Noua (8), Bako (5), Lighty (19), Howard (16), Yabusele (7), Cole (16)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.