Toulon sur de bons rails

Jonny Wilkinson a inscrit 13 points face au Racing. (Maxppp)

Jonny Wilkinson a inscrit 13 points face au Racing. (Maxppp)

Deux matches à l'extérieur et deux victoires depuis le début de la saison 2012-2013 pour Toulon. Après Perpignan (15-21), c'est le Racing-Métro 92 qui a subi la loi du RCT (21-23), samedi après-midi, au stade olympique Yves-du-Manoir, dans le cadre de la deuxième journée de Top 14. Les Toulonnais sont bel et bien au rendez-vous.

Impitoyable. Pour son deuxième match à l’extérieur de rang, le RC Toulon a empoché sa deuxième victoire d’affilée. Si le calendrier pouvait laisser augurer des débuts compliqués pour le RCT en Top 14, il n’en ai finalement rien. Après deux journées, les Varois comptent donc huit points, tous glanés loin de Mayol. Après Perpignan la semaine passée (21-15), c’est le Racing-Métro 92 qui a subi la loi varoise, samedi, à Colombes (23-21). Une victoire pas forcément méritée, mais arrachée au forceps, grâce à une ultime pénalité de Jonny Wilkinson, à moins de cinq minutes de la sirène.

"On a gagné, mais on a fait trop de fautes, souffle Delon Armitage, au micro de Canal+. Aujourd’hui, nous avons eu beaucoup de chance." Il est vrai qu’en face, les hommes de Gonzalo Quesada ont fourni une belle prestation. Contre le vent en première période, les Racingmen ont cherché à envoyer du jeu. "On a été en place défensivement. On a su garder le ballon face à eux", note Maxime Machenaud. Résultat, c’est Vakatawa qui va le premier à dam, après un joli coup de pied par-dessus, en bout de ligne (10-3, 15e).

Armitage pas content de la manière

Dominés, les Toulonnais réagissent dans la foulée, avec un essai de Giteau, bien servi par Palisson après une inspiration de Wilkinson (10-10, 19e). Tout est donc à refaire pour les Parisiens, qui voient les Toulonnais perdre Masoe, à l’oreille arrachée, puis D. Armitage, pour un carton jaune. "On a failli perdre à cause de moi", regrette l’arrière. Mais c’est finalement à son retour que le Racing va de nouveau faire la différence, avec Battut en bout de ligne (21-13, 48e). Mais rien n’y fait, le RCT ne décramponne pas, et c’est de nouveau Giteau qui permet aux Varois de recoller (21-20, 59e).

Alors que les Franciliens baissent peu à peu de pied, Toulon pose donc son empreinte sur le match, et dépasse son hôte, dans le money-time (21-23, 76e). "Nos avant ont fait un vrai grand match aujourd’hui, note Armitage. Mais contre les grosses équipes on ne peut pas gagner comme cela. Il va falloir rectifier tout ça." Pour l’heure, les hommes de Bernard Laporte vont préparer leur troisième déplacement de rang, la semaine prochaine, à Mont-de-Marsan. De son côté, le Racing pourra regretter sa fin de match manqué, mais semble sur la bonne voie. Il faudra le concrétiser avec des points, samedi prochain, face à Bordeaux-Bègles.

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
Le Top 14 en vidéos
en images
Tombé du ciel Lavillenie dans le volcan Charge Retrouvailles Au sommet
à lire aussi