Biarritz, un de chute

Les Biarrots ne sont pas parvenus à prendre Pierre-Antoine. (Maxppp)

Invaincu à l'aube de cette cinquième journée de Top 14, Biarritz a essuyé sa première défaite de la saison, samedi soir. Le BO a été battu à Castres (28-13) et se retrouve troisième du Championnat derrière Toulon et Clermont, laborieux à Mont-de-Marsan (6-14). À l'inverse des Biarrots, Agen a enregistré sa première victoire en s'imposant à domicile devant Grenoble (32-26). À noter le succès du Racing-Métro 92 à Bayonne (18-25) puis celui de Bordeaux-Bègles aux dépens du Stade Français (30-22).

CASTRES - BIARRITZ: 28-13
Consulter aussi: Le film du match

Dans le cadre de la 5e journée de Top 14, Biarritz a essuyé sa première défaite de la saison à Pierre-Antoine (28-13), où il est toujours aussi difficile de s'imposer. Au bénéfice de ce succès, Castres se hisse au pied du podium, à deux unités du club basque. Biarritz démarre fort pourtant avec un essai inscrit avant même qu'aucun joueur du CO n'ait pu caresser l'ogive (0-7, 3e). On s'attache à produire du jeu de part et d'autre et la vitesse imposée met à mal les défenses sanctionnées pour hors-jeu à plusieurs reprises (6-10, 11e). Par la suite, le BO inscrit l'unique pénalité dans ses cordes par Baby, pourtant située à 55 mètres (9-13, 34e). Les locaux tentent de réagir, mais un grain de sable vient toujours enrayer la machine tarnaise. Au retour des vestiaires, M. Cloute met ses menaces à exécution et adresse un carton jaune à Lauret (46e). C'est le moment choisi par le staff castrais pour lancer Kockott. Le demi de mêlée sud-africain change complètement le cours du jeu puisqu'il inscrit la bagatelle de 16 points au cours d'un second acte à sens unique, dont 10 points durant la supériorité numérique du CO (22-13, 57e). Les Rouge et Blanc ne s'en remettent pas et encaissent deux pénalités supplémentaires de Kockott scellant le score définitif (28-13, 69e).

Prochains matches: Toulon - Castres ; Racing-Métro 92 - Biarritz

MONT-DE-MARSAN - CLERMONT: 6-14
Consulter aussi: Le film du match

Clermont a souffert pour sortir vainqueur de son déplacement à Mont-de-Marsan (14-6). Longtemps tenus en échec, les Auvergnats ont fait la décision en fin de match grâce à une pénalité de James doublée d'un essai de Nalaga. D'entrée de jeu, les Montois parviennent à investir le camp adverse avec le vent dans le dos. Victime d'un plaquage haut de Bonnaire, le jeune Claverie se fait justice en ouvrant le score (3-0, 13e). Les visiteurs réagissent en enchaînant les temps de jeu, et égalisent logiquement grâce à une pénalité de 50 mètres de Radosavljevic (3-3, 31e). Avant la pause, un hors-jeu de Testat prive les Montois d'un essai tout fait (39e) et les deux équipes rentent aux vestiaires dos à dos. Dominateurs au début du second acte, les Auvergnats concrétisent grâce à un drop de Skrela (3-6, 48e). Avec l'appui du vent, on voit mal comment l'ogre clermontois pourrait être rejoint, mais c'est sans compter sur la hargne des Landais. A l'heure de jeu, Chedal-Bornu est stoppé irrégulièrement à seulement deux mètres de la ligne après une attaque fulgurante. Peu en réussite au pied, Claverie parvient à égaliser (6-6, 62e). Le score est figé jusqu'à la pénalité de la gagne de James, à sept minutes du terme (6-9). Un essai tardif de Nalaga (6-14, 78e) prive même les locaux du point de bonus défensif. Mont-de-Marsan reste dernier du Top 14 avec aucun point au compteur, tandis que Clermont est le nouveau dauphin de Toulon. Les Landais tenteront de se racheter contre Agen lors de la 6e journée, samedi prochain. De leur côté, les Auvergnats accueilleront l'autre promu, Grenoble.

Prochains matches: Mont-de-Marsan - Agen ; Clermont - Grenoble

AGEN - GRENOBLE: 32-26
Consulter aussi: Le film du match

Au terme d'un match à suspense de grande qualité livré par les deux formations, Agen s'impose ce samedi face à Grenoble, au stade Armandie, et signe enfin son premier succès de la saison à l'occasion de la 5e journée du Top 14 (32-26). Les deux équipes ne prennent pas le temps de se livrer à un quelconque round d'observation et se lancent tout de suite dans un superbe chassé-croisé, d'abord initié au pied par les deux buteurs Barnard et Stewart, avant que Vaka n'inscrive le premier essai de la soirée sur un exploit personnel (13-6, 27e). Les Grenoblois réagissent sur l'engagement en aplatissant par l'intermédiaire de Coetzee (13-13, 30e), mais c'était sans compter sur la forme olympique de Vaka, lequel signe un doublé dans la foulée (35e): plus dix pour les locaux à la mi-temps (23-13). La course-poursuite ne faiblit pas au retour des vestiaires, tandis que Grenoble inflige à son tour un 10-0 aux Agenais grâce à l'essai d'un Vanderglas tout juste entré en jeu (50e) et une pénalité de Courrent. C'est cependant insuffisant pour espérer davantage, face à un Barnard en état de grâce dans le money time, lui qui inscrit deux pénalités de plus, rehaussé d'un drop salvateur. Le dernier mot reviendra à Courrent pour la pénalité du bonus défensif naturellement mérité. Au classement, Agen en profite pour se sortir de la zone de relégation (12e). Grenoble lui, demeure dans le Top 6, dont il ferme la marche.

Prochains matches: Mont-de-Marsan - Agen ; Clermont - Grenoble

BAYONNE - RACING-MÉTRO 92: 18-25
Consulter aussi: Le film du match

On attendait un match fermé et on l'a eu. Dans cette rencontre de la cinquième journée de top 14, c'est le Racing qui aura le mieux profité des erreurs adverses, celles de Bayonne. Un succès (25-18) des Franciliens qui plonge l'Aviron, déjà défaits deux fois à domicile, dans le doute. Cette rencontre voit s'affronter les deux équipes qui ont marqué le moins d'essais depuis le début de saison. Le match allait donc se jouer au pied et le moins que l'on puisse dire est que Bayonne aura dressé un tapis rouge au Racing. Intronisé buteur en l'absence de Wizniewski, Dambielle et Descons, Germain inscrit cinq pénalités. Il profite surtout des neuf tentatives qui lui ont été accordées. Un ratio suffisant pour dominer des Basques désorganisés, peu inspirés, mais surtout trop indisciplinés. Van der Merwe profite même d'un découragement basque pour inscrire son essai en fin de rencontre (71e). Le sans-faute de Potgieter (six sur six) n'aura permis qu'aux Bayonnais d'espérer et de finalement prendre un maigre bonus défensif. Bayonne s'incline donc à domicile, là-même où ils avaient bâti leur maintien l'an dernier. Une nouvelle saison galère s'annonce... Le Racing prend les points de la victoire dans la citadelle Jean-Dauger que l'on disait, un peu vite..., de nouveau imprenable, une semaine après avoir échoué sur le fil sur celle de Clermont, encore plus réputée. A l'issue de ce derby des Ciel et Blanc, le Racing s'offre un petit coin de ciel bleu. Pour Bayonne, c'est le ciel qui tombe sur la tête de l'Aviron.

Prochains matches: Bayonne - Toulouse ; Racing-Métro 92 - Biarritz

BORDEAUX-BEGLES - STADE FRANÇAIS: 30-22
Consulter aussi: Le film du match

Après son cuisant revers à Toulon, Bordeaux-Bègles avait besoin de se rassurer. C?est chose faite avec ce succès important face au Stade Français (30-22) lors de la 5e journée du Top 14. Les deux équipes entament le match prudemment, mais le Stade Français ouvre le score sur une pénalité de Porical (0-3, 5e). Lopez lui donne la réplique (3-3, 10e). S?en suit un festival de coups de pied. Lopez, très en réussite, en ajoute trois autres avant la pause (23e, 33e et 40e) et Porical, deux (27e et 38e). A 12-9 en faveur des locaux à la mi-temps, rien n?est fait. En seconde période, Lopez donne un peu d?air à son équipe (15-9, 48e), d?autant qu?un essai d?Adams aggrave le score (22-9, 54e). Porical réduit bien la marque sur pénalité (22-12, 59e), mais l?Union enfonce le clou par un autre essai de Le Bourhis (27-12, 70e). On croit le match plié, mais la réaction des Parisiens est immédiate. Un essai de Williams (27-19, 72e), suivi d?une pénalité de Porical (27-22, 76e) relance la donne. Juste avant le coup de sifflet final, Saubusse, rentré en jeu peu avant, assure la victoire à son équipe et prive Paris du bonus (30-22, 79e). Bordeaux-Bègles remonte à la dixième place au classement et le Stade Français flirte désormais avec la zone rouge (12e).

Prochains matches: Bordeaux-Bègles - Montpellier ; Stade Français - Perpignan

Pariez sur le rugby avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !