Van der Wiel, nouveau Parisien

 Van der Wiel

Gregory van der Wiel, plus qu'un remplaçant ?

Comme attendu depuis plusieurs jours, le PSG a officialisé ce lundi la signature pour quatre ans du défenseur de l'Ajax Amsterdam, Gregory van der Wiel. L'international néerlandais arrive dans la capitale pour apporter de la concurrence à Christophe Jallet, seul latéral droit de l'effectif parisien jusqu'ici.

Cette fois-ci - à moins que l’improbable rumeur du transfert de Cristiano Ronaldo soit fondée - le mercato estival du PSG est terminé. Après les signatures d’Ezequiel Lavezzi, Marco Verratti, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic, le directeur sportif du club parisien, Leonardo, avait assuré que plus personne ne serait recruté. Mais le départ de Milan Bisevac à Lyon et l’arrivée avortée d’Anthony Réveillère en échange avaient laissé un trou sur le côté droit de la défense, derrière Christophe Jallet, que les dirigeants ont comblé lundi avec l’arrivée de Gregory van der Wiel.

Le latéral international néerlandais (24 ans, 35 sélections), pur produit de la formation de l’Ajax Amsterdam, a paraphé un contrat de quatre au Paris Saint-Germain, où il portera le numéro 23. Un transfert qui n’est en rien une surprise puisque Carlo Ancelotti avait lui-même confirmé sa venue, samedi en conférence de presse, en expliquant qu’elle "ne devrait pas tarder". Le joueur avait également été aperçu dans la tribune présidentielle du Grand Stade de Lille, le lendemain, pour assister à la victoire des Parisiens face au Losc (2-1) en Ligue 1.

Jallet comme Hoarau et Gameiro ?

Reste désormais à savoir quel rôle confiera le technicien italien à Gregory van der Wiel, qui n’a certainement pas quitté le champion des Pays-Bas pour se contenter de jouer les doublures à Paris. S’il a montré, en sélection batave notamment, qu’il avait les qualités techniques pour apporter des solutions dans son couloir droit, ses lacunes tactiques dans le placement ont grandement entaché ses performances à l’Euro 2012. Christophe Jallet, capitaine du PSG et rappelé par Didier Deschamps en équipe de France, a-t-il du souci à se faire ?

"Je ne pense pas que Christophe Jallet soit en difficulté, a répondu Carlo Ancelotti sur le site du club. Nous avons pris un autre arrière droit car Christophe était le seul à pouvoir jouer à ce poste. Il y aura de la concurrence mais cela ne pose aucun problème à Christophe." N’empêche, pour l’ancien défenseur lorientais, qui entamera avec les Bleus les éliminatoires de la Coupe du monde 2014, ce remplaçant risque de vite devenir encombrant. A lui d’éviter un destin à la Guillaume Hoarau ou Kevin Gameiro, deux internationaux qui ont disparu des radars.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !