Soupe à la grimace à la Maison Blanche

Cristiano Ronaldo accuse le coup, le Real Madrid aussi. (Reuters)

Défait sur la pelouse du FC Séville (0-1), samedi, pour ce qui constitue déjà son deuxième revers de la saison après quatre journées, le Real Madrid connaît un début de saison des plus laborieux. Et « l’affaire » Cristiano Ronaldo qui secoue la Maison blanche depuis peu n’est pas pour arranger les choses. Le Barça, lui, s’en frotte les mains, et ne relâche pas la pression.

Sacré champion d’Espagne il y a quelques mois, le Real Madrid peine à trouver son rythme de croisière en ce début de saison. Pire, les Merengue ne comptent qu’une seule petite victoire et accusent huit longueurs de retard sur le meilleur ennemi barcelonais après quatre journées. Un bilan comptable digne d'une écurie de seconde zone qui n’a pas tardé à provoquer la foudre de José Mourinho. "Cette saison, nous n’avons été bons qu’en Supercoupe", lâche le technicien portugais dans les colonnes de El Mundo Deportivo avant de s'attarder sur la prestation de ses poulains face à Séville (0-1).

"L’équipe a été mauvaise de la première à la dernière minute. C’est une victoire méritée pour Séville et une défaite encore plus méritée pour nous. Je n’ai pas d’équipe. Il y a trop peu de joueurs impliqués et concentrés sur le football". Impliqué, Cristiano Ronaldo ne l’aura que trop peu été sur la pelouse du stade Ramon Sanchez-Pizjuan, samedi. CR7 aura alors passé le plus clair de son temps à se plaindre sans jamais influer sur le jeu du Real. Celui qui a inscrit 150 buts en 149 matches sous le maillot madrilène est resté muet et voit son compteur personnel bloqué à deux réalisations depuis le début des hostilités. Un doublé face à Grenade qu’il n’avait pas célébré, et qui l’avait poussé à confier son mal-être. "Je suis triste et les gens (au club) savent pourquoi…".

Depuis, les rumeurs entourant la star madrilène vont bon train en Espagne. Brouille avec José Mourinho, départ envisagé, revalorisation salariale demandée… Le feuilleton Ronaldo nourrit la presse à scandale. Autant de polémiques qui ont obligé l’ancien Mancunien à sortir de son silence. "Je tiens à réaffirmer que je ne suis pas préoccupé par mon contrat. Je suis uniquement concentré sur le fait de tout gagner avec le Real. Et cela grâce à mes coéquipiers et tous les Madridistes". Jusqu’à maintenant, CR7 dispose d’un soutien sans faille de la part de son entraîneur et de ses coéquipiers. Pas sûr que cela dure si l'international portugais ne retrouve pas le sourire en même temps que son niveau de jeu et le chemin des filets. Le public de Santiago Bernabeu, lui, attend une révolte de son protégé, dès mardi, face à Manchester City, en Ligue des champions.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !