Giroud n'a pas encore l'arsenal

Olivier Giroud vit un début de saison très contrasté. (Reuters)

Olivier Giroud vit un début de saison très contrasté. (Reuters)

A l'image de son nouveau club d'Arsenal, tenu en échec par Stoke City (0-0), dimanche, lors de la deuxième journée de Premier League, Olivier Giroud n'a pas encore trouvé ses marques en ce début de saison. Décevant pour sa première titularisation, l'ancien Montpelliérain va devoir montrer un autre visage pour faire oublier le départ de Robin Van Persie.

"Je ne suis pas là pour remplacer Robin van Persie ou pour le faire oublier aux gens. Je suis ici pour apporter quelque chose de différent." Olivier Giroud n'en démord pas depuis son transfert chez les Gunners, il ne pourra pas remplacer aussi avantageusement l'attaquant néerlandais, auteur de 30 buts en Premier League la saison dernière. Le meilleur réalisateur de Ligue 1 aurait même préféré que RVP reste à Londres pour bénéficier d'un complice habitué aux rugueuses joutes britanniques. "Si Robin n’était pas parti, ça aurait été bien, cela m'aurait permis de m'adapter plus progressivement et avec plus de temps", a confié l'ancien Montpelliérain dans les colonnes du Guardian.

Pour autant, ce départ de Van Persie vers la concurrence lui offre un temps de jeu et une visibilité dont il n'aurait certainement pas jouit si l'habituel titulaire des lieux était resté fidèle au poste une neuvième saison de plus. Au lieu de ça, Giroud se promène, depuis deux rencontres, avec la pancarte du remplaçant attitré de l'Hollandais sur les épaules. Un fardeau lourd à porter pour un international qui découvre à peine les joies du championnat anglais. "Il faut du temps pour s'adapter pour devenir un joueur d'Arsenal, demande le nouveau Frenchie aux supporters londoniens. Avant le début de la saison, nous avions joué 45 minutes ensemble. Mais il y a beaucoup de qualité dans cette équipe".

Après deux rencontres et autant de matches nuls, le potentiel d'Arsenal reste encore bien mystérieux. Comme celui de Giroud qui n'a pas encore trouvé le chemin des filets, malgré plusieurs occasions. Sa première titularisation contre Stoke City (0-0), dimanche, s'est avérée globalement décevante, ses coéquipiers n'utilisant pas suffisamment ses qualités dans le jeu en remise. "Nous ne marquons pas mais ça viendra", annonce Arsène Wenger, qui réclame, lui aussi, du temps pour trouver la bonne combinaison dans le secteur offensif. Personne chez les Gunners ne semble s'inquiéter du rendement de sa principale recrue, tous ont encore en mémoire que Van Persie n’avait trouvé le chemin des filets que cinq fois en 26 matches lors de sa première saison.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
Une Coupe, et champagne ! Sacré Paul Elles sont arrivées Contrefaçons La Coupe pour le Real
à lire aussi