Le tour des parquets

Victor Samnick et les Roannais ont manqué leurs débuts. (Maxppp)

Victor Samnick et les Roannais ont manqué leurs débuts. (Maxppp)

Retrouvez chaque semaine dans cette rubrique tous les faits marquants qui sont venus émailler la dernière journée de Pro A. Ce week-end, pour la première levée du championnat de France, la Chorale de Roanne a fait un bide à domicile contre Poitiers (69-73). "On n’a pas joué avec l’intensité que l’on voulait, on a joué avec le frein à main", a regretté Pape-Philippe Amagou.  

Malgré le grand ménage effectué par Roanne cet été, il y a encore quelques poussières dans les coins. Très attendue pour sa première sortie de la saison à la Halle Vacheresse, après un recrutement réussi de "JFL" expérimentés (Pape-Philippe Amagou, William Gradit, Victor Samnick, Yohann Sangaré) et d’étrangers prometteurs (Alan Voskuil, Matt Howard, Coleman Collins), la Chorale a déçu les observateurs contre Poitiers, concédant samedi soir une défaite logique (69-73) lors de la première journée de Pro A. De quoi déjà s’inquiéter ? Non, si l’on considère qu’il faudra sans doute un peu de temps pour que la mayonnaise prenne dans un effectif renouvelé… à 100%.

Mais, vu le calendrier qui attend ses joueurs avec un déplacement à Nancy, la réception du Paris-Levallois, puis deux rencontres à l’extérieur à Orléans et au Mans, Luka Pavicevic a de quoi être soucieux. Le plus frustrant dans ce match perdu face au PB86, c’est que les Roannais ont eu l’occasion de l’emporter, lorsqu’ils ont mené 62-54 à cinq minutes du terme. "C’est là, à +8, qu’on a fait trop d’erreurs, avec des balles perdues, des lancers manqués, une faute technique…, note dans Le Progrès le coach ligérien. On voulait être bons à domicile, notre nouvelle équipe espérait gagner et faire un gros match." C’est raté.

A part Coleman Collins (14 points, 10 rebonds) et Matt Howard (7 points, 8 rebonds), aucun autre joueur de la Chorale a eu plus de 10 d’évaluation. Et ce n’est pas avec un vilain 2/15 à trois points que les Roannais auraient pu éviter ce faux-pas. "On n’a pas joué avec l’intensité que l’on voulait, on a joué avec le frein à main, regrette Pape-Philippe Amagou. À +8, on perd trop de balles et à 66-66 je pense qu’il y a faute, je m’énerve et je prends la technique. Je ne dois pas donner cet exemple aux nouveaux joueurs… On a été trop léthargique en première période, anesthésié par l’enjeu." Aux Choraliens de corriger le tir face au Sluc.

Et aussi
Le Sport sur votre mobile
La journée en bref...

LE TOP - Poussif lors de sa préparation, avec neuf défaites en dix matches amicaux, l’Asvel a réussi le gros coup de cette première journée en s’imposant à Chalon-sur-Saône (72-71), le champion en titre.
 
LE FLOP - Malgré un premier quart-temps à sens unique (21-9), Cholet s’est laissé surprendre par Dijon à la Meilleraie (63-65), la sortie sur blessure de Rudy Gobert n’ayant pas arrangé les affaires du CB.
 
LA STAT - Pour ses débuts en Pro A, Boulazac a pris l’eau dans sa salle contre Le Havre, qui s’est imposé de 20 points (76-56) grâce notamment à Vlad Moldoveanu (21 points, 7 rebonds). La saison sera longue pour le BBD…
  
LE CINQ MAJEUR - Andrew Albicy (Paris-Levallois), Antoine Diot (Paris-Levallois), Andre Harris (Dijon), Ahmad Nivins (Poitiers), Bangaly Fofana (Le Havre).