Open d'Australie : Les "bonnes leçons" de Garcia

Open d'Australie : Les "bonnes leçons" de Garcia©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 10 février 2021 à 15h49

Sèchement battue par Naomi Osaka mercredi au deuxième tour de l'Open d'Australie, Caroline Garcia espère apprendre de cette défaite, elle qui affrontait pour la première fois la Japonaise sur le circuit. 

 

La marche était trop haute. Opposée mercredi à Naomi Osaka pour la toute première fois sur le grand circuit, Caroline Garcia a été sèchement éliminée au deuxième tour de l'Open d'Australie (6-2, 6-3 en 1h01). Une rencontre face à la numéro 3 mondiale au cours de laquelle celle qui pointe aujourd'hui au 43e rang du classement WTA n'aura pas réussi à se procurer la moindre balle de break. "J'ai fait un bon match, il est loin d'être parfait mais ces matchs contre les meilleures sont intéressants pour en tirer de bonnes leçons, confiait-elle néanmoins après cette défaite, rapporte le site de la Fédération française de tennis (FFT). Je vais bien analyser ça avec mon père. C'est la première fois que je la jouais. Et, sur un match comme aujourd'hui, la plus grande difficulté c'est son service. Elle sert fort, trouve beaucoup de zones et elle fait beaucoup de points gratuits. Et puis ça met aussi la pression sur ses propres jeux de service." 

Osaka face à son amie Jabeur

La prochaine adversaire d'Osaka se nomme Ons Jabeur, tombeuse de Garcia l'an dernier à Melbourne, déjà au deuxième tour. Une joueuse tunisienne très amie avec la Japonaise, depuis leur rencontre aux Rising Stars en 2015. Un tournoi dont la finale avait été remportée par Osaka contre... Garcia (3-5, 5-4, 4-1). "Ons était la seule personne à vouloir me parler, s'est souvenue Osaka, hilare, en conférence de presse. Elle était juste super gentille. Et je me souviens que quand je l'ai affrontée, elle faisait des choses que je n'avais jamais vues auparavant : frapper des dropshots puis immédiatement des coups gagnants à plat. Je l'ai étudiée, et j'étais très impressionnée." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.