BJK Cup : Haggerty tire un bilan positif de la phase finale

BJK Cup : Haggerty tire un bilan positif de la phase finale©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 11 novembre 2023 à 12h25

En amont du dernier carré de la Billie Jean King, à Séville, le président de l'ITF David Haggerty a confié à la presse espagnole être satisfait de l'organisation mais aussi du format de la compétition.



David Haggerty est un président comblé. Réélu en septembre dernier à la tête de la Fédération Internationale de tennis (ITF), le dirigeant américain a tiré un premier bilan de l'édition 2023 de la Billie Jean King Cup. Alors que les demi-finales et la finale ont lieu ce week-end sur des courts installés au cœur du Stade de La Cartuja, à Séville, le patron du tennis mondial a assuré dans un entretien accordé au quotidien espagnol As que « c'est fantastique ». « Transformer un stade chargé d'histoire comme La Cartuja en courts de tennis a créé exactement l'atmosphère que nous recherchions dans l'objectif fixé d'améliorer chaque année la compétition, a-t-il affirmé. C'est un bon début. Nous avons encore beaucoup d'idées pour continuer à l'améliorer mais l'accueil de Séville a été très chaleureux. » S'il valide l'organisation de la phase finale de la Billie Jean King Cup, David Haggerty donne aussi un satisfecit au format de la compétition. Le président de l'ITF affirme que « les joueuses et les capitaines sont très heureux d'être là ».

Haggerty : « Ils apprécient le format »

« Ils apprécient le format, ils aiment jouer en équipe, assure-t-il. Le reste de l'année, ils jouent de manière individuelle et se retrouvent en amis ici. Ils en profitent. » Affirmant que « les installations sont magnifiques » mais également que les équipes ont « tout le temps de s'entraîner » avec une haute qualité d'accueil, David Haggerty assure que « tout cela mis ensemble en fait l'événement principal de la saison de tennis ». Toutefois, le principal souci tient à la programmation de cette phase finale, dont les premiers matchs ont eu lieu le lendemain de la finale du Masters WTA, qui avait été décalée au lundi en raison de la météo sur Cancun. Face à une telle situation, le patron de l'ITF appelle à être « plus en contact avec la WTA pour rendre la transition entre la finale et cet événement plus fluide ». David Haggerty pointe toutefois la décision tardive de l'instance dirigeante du tennis professionnel féminin quant à la localisation de son Masters.

Haggerty veut de « la stabilité » pour son dernier mandat

« Nous devons travailler avec la WTA pour améliorer ça à l'avenir, concède-t-il. Ils ont annoncé six semaines à l'avance où se jouerait le match et nous savions que nous resterions à Séville pendant plusieurs mois. » Désormais lancé dans un troisième mandat de quatre ans à la tête de l'ITF, David Haggerty entend avoir pour maître-mot « la stabilité » après plusieurs années troublées, notamment en raison des réformes de la Coupe Davis et de la Billie Jean King Cup. Il y a également la volonté de « récolter les fonds nécessaires pour aider les pays, notamment les plus petits, ceux qui n'ont pas les ressources nécessaires pour développer le tennis ». Enfin, le patron du tennis mondial laisse entendre qu'il ne briguera pas un quatrième mandat en 2027, souhaitant profiter des années à venir pour « trouver un successeur », quelqu'un à même de poursuivre son travail. « J'ai l'impression que les prochaines élections seront le bon moment pour me retirer », a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.