ATP - Marseille : Enfin une victoire pour Tsonga et Pouille, Rindeknech et Herbert également victorieux

ATP - Marseille : Enfin une victoire pour Tsonga et Pouille, Rindeknech et Herbert également victorieux©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 09 mars 2021 à 21h36

Pour son entrée en lice dans l'Open 13, à Marseille, Benjamin Bonzi s'est incliné en trois manches face à Matthew Ebden alors que Pierre-Hugues Herbert a dominé Kei Nishikori. Arthur Rinderknech, pour sa part, est venu à bout de Mikhail Kukushkin. Jo-Wilfried Tsonga a signé sa première victoire depuis plus d'un an tout comme Lucas Pouille, qui rejoint Stefanos Tsitsipas en huitièmes de finale.



Benjamin Bonzi n'a pas rejoint Hugo Gaston et Ugo Humbert en huitièmes de finale de l'Open 13. Le 127eme joueur mondial n'a pas su concrétiser sa bonne entame de match face à Matthew Ebden, issu des qualifications. La première manche a été équilibrée entre les deux joueurs jusqu'au cinquième jeu quand l'Australien a obtenu la première balle de break, aussitôt écartée par le Français qui a su répondre. Après avoir laissé échapper une première opportunité de prendre le service de son adversaire, Benjamin Bonzi a trouvé la faille afin de servir pour remporter le premier set. Ce qu'il a réalisé après avoir écarté une balle de débreak. Avec le break très tôt dans la deuxième manche, le Français s'est offert l'opportunité de servir pour le match mais Matthew Ebden, après avoir manqué trois balles de débreak précédemment, a profité d'un moment de tension chez son adversaire pour recoller puis s'offrir une balle de break. Toutefois, ce n'est qu'au jeu décisif que l'Australien a pu revenir dans le match. Après avoir vu cette opportunité de conclure le match lui filer entre les doigts, Benjamin Bonzi a perdu son service très tôt dans la dernière manche, sans la moindre opportunité de revenir à hauteur. Matthew Ebden a mis fin à la rencontre sur le service du Français (3-6, 7-6, 6-3 en 2h25') et affrontera Emil Ruusuvuori pour une place en quarts de finale.

Rinderknech a retourné la situation face à Kukushkin

Dans la foulée de la défaite de Benjamin Bonzi, Arthur Rinderknech n'a pas manqué le coche. Le 138eme mondial, issu des qualifications, est parvenu à prendre le meilleur sur Mikhail Kukushkin. Mais, pour cela, le Français a dû digérer une première manche totalement manquée. En effet, après deux jeux blancs, le Kazakh a haussé le ton et remporté cinq jeux consécutifs et le premier set. Les échanges, de nouveau équilibrés au début du deuxième set, ont ensuite tourné en faveur du Français qui a su saisir sa seule balle de break pour s'emparer du service du 96eme mondial et recoller à une manche partout. Le dernier set, pour sa part, a ressemblé au premier mais avec un dénouement inversé. En effet, si les deux joueurs ont tenu leur rang lors des trois premiers jeux, Arthur Rinderknech a fait craquer Mikhail Kukushkin, enchaînant quatre jeux pour s'imposer à sa première balle de match (1-6, 6-3, 6-2 en 1h28'). Son adversaire en huitièmes de finale sera la tête de série numéro 7 Alejandro Davidovich Fokina, facile vainqueur du Grec Petros Tsitsipas (6-0, 6-2 en 46 minutes).

Herbert domine Nishikori

Pierre-Hugues Herbert, pour sa part, a connu la même réussite que son compatriote. Opposé à la tête de série numéro 6 du tournoi, Kei Nishikori, le 93eme mondial n'a pas laissé le Japonais avoir voix au chapitre. Le Français a démarré fort en breakant d'entrée son adversaire dans une série de trois jeux de suite. Si Kei Nishikori a ensuite remporté de haute lutte son premier jeu au service, le Tricolore a repris son rythme, signant une deuxième série de trois jeux dont un break pour remporter le premier set. La deuxième manche a été plus indécise, avec Pierre-Hugues Herbert qui s'est offert une balle de break dans le troisième jeu mais Kei Nishikori, après l'avoir écartée, a cédé sa mise en jeu dans le septième jeu puis a vu le Français, sans être inquiété, conclure la rencontre sur un jeu blanc (6-1, 6-4 en 1h11'). Cameron Norrie ou Constant Lestienne sera l'adversaire de Pierre-Hugues Herbert pour une place en quarts de finale.

Tsonga renoue avec la victoire

Jo-Wilfried Tsonga n'avait plus connu ça depuis bien longtemps. Absent pendant l'essentiel d'une saison 2020 durant laquelle il aura connu deux défaites en deux matchs, le Manceau a renoué avec la victoire à l'occasion de son entrée en lice à Marseille. Opposé à Feliciano Lopez, le Français a démarré le match par un break auquel il n'a pas su répondre. Après avoir évité un double break immédiat de la part de l'Espagnol, Jo-Wilfried Tsonga a cédé la première manche sur sa propre mise en jeu. Mais la réponse de l'actuel 66eme mondial a été immédiate. Avec le break dès le premier jeu de la deuxième manche, le Français a tenu la dragée haute à Feliciano Lopez, qui a eu une opportunité de recoller dans le huitième jeu. Solide, Jo-Wilfried Tsonga a écarté cette balle de débreak avant de revenir à une manche partout. Dans une tension palpable, les deux joueurs ont tenu leurs mises en jeu respectives sans sourciller durant la dernière manche. Mais, dans le onzième jeu, l'Espagnol a cédé et, à la deuxième balle de break, Jo-Wilfried Tsonga a su faire la différence pour ensuite signer sa première victoire depuis la phase finale de la Coupe Davis 2019 (3-6, 6-4, 7-5 en 2h09') et rejoindre la tête de série numéro 4, Ugo Humbert, en huitièmes de finale.

Pouille rejoint Tsitsipas et retrouve le sourire

Lucas Pouille va renforcer le clan tricolore pour les huitièmes de finale de l'Open 13. Le Nordiste a, en effet, disposé du qualifié slovaque Alex Molcan en deux manches, sa première victoire sur le circuit principal depuis le Masters 1000 de Shanghai en 2019. Une rencontre qui a démarré par un échange de breaks, d'abord par le 286eme mondial suivi par la réponse du Tricolore. Dans la foulée, Lucas Pouille a eu l'opportunité de passer devant mais sans réussite. C'est à l'approche du jeu décisif, après avoir écarté une nouvelle balle de break que le Tricolore est allé prendre le service d'Alex Molcan pour remporter le premier set. Les deux joueurs se sont tenus en respect d'entrée de deuxième manche mais, dans le quatrième jeu, Lucas Pouille est allé chercher le break à sa première et seule opportunité. Pas inquiété sur sa mise en jeu, le 81eme mondial a conclu à sa première balle de match (7-5, 6-3 en 1h16') et rejoint la tête de série numéro 2 Stefanos Tsitsipas au tour suivant.

MARSEILLE (France, ATP 250, dur indoor, 409 765€)
Tenant du titre : Stefanos Tsitsipas (GRE)

Huitièmes de finale
Medvedev (RUS, n°1) - Hanfmann (ALL) ou Gerasimov (BIE)
Gaston (FRA, WC) - Sinner (ITA, n°5)
Khachanov (RUS, n°3) - McDonald (USA)
Ebden (AUS, Q) - Ruusuvuori (FIN)

Davidovich Fokina (ESP, n°7) - Rinderknech (FRA, Q)
Tsonga (FRA) - Humbert (FRA, n°4)
Herbert (FRA) - Norrie (GBR) ou Lestienne (FRA, Q)
Pouille (FRA) - S.Tsitsipas (GRE, n°2)

1er tour
Medvedev (RUS, n°1) - Bye
Hanfmann (ALL) - Gerasimov (BIE)
Gaston (FRA, WC) bat Novak (AUT) : 3-6, 6-4, 6-1
Sinner (ITA, n°5) bat Barrère (FRA) : 7-6 (3), 6-7 (5), 7-5

Khachanov (RUS, n°3) - Bye
McDonald (USA) bat Travaglia (ITA) : 7-6 (2), 7-6 (1)
Ebden (AUS, Q) bat Bonzi (FRA, WC) : 3-6, 7-6 (6), 6-3
Ruusuvuori (FIN) bat Nishioka (JAP, n°8) : 6-2, 4-2 abandon

Davidovich Fokina (ESP, n°7) bat P.Tsitsipas (GRE, WC) : 6-0, 6-2
Rinderknech (FRA, Q) bat Kukushkin (KAZ) : 1-6, 6-3, 6-2
Tsonga (FRA) bat Lopez (ESP) : 3-6, 6-4, 7-5
Humbert (FRA, n°4) - Bye

Herbert (FRA) bat Nishikori (JAP, n°6) : 6-1, 6-4
Norrie (GBR) - Lestienne (FRA, Q)
Pouille (FRA) bat Molcan (SLQ, Q) : 7-5, 6-3
S.Tsitsipas (GRE, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.