Judo : Dicko ne s'y attendait pas

Judo : Dicko ne s'y attendait pas ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 28 novembre 2023 à 11h54

Informée depuis la semaine dernière de sa sélection pour les Jeux de Paris 2024, Romane Dicko, fraîchement sacrée championne d'Europe pour la quatrième fois, avoue qu'elle ne s'attendait pas à connaître aussi tôt la décision de sa Fédération. La médaillée de bronze de Tokyo se dit par ailleurs triste pour sa rivale et amie Julia Tolofua, à laquelle elle a été préférée.


Julia Tolofua a eu l'impression de recevoir un coup de poignard, Romane Dicko, de son côté, ne s'y attendait pas. L'annonce de la Fédération française de judo la semaine dernière a fait une heureuse et une malheureuse. Dicko, qui est à rangée dans la première catégorie, est ravie de savoir déjà qu'elle participera au tournoi olympique des Jeux de Paris 2024 l'été prochain. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir été surprise sur le coup. "Ça m'a un peu étonnée, parce qu'on était en concurrence avec Julia Tolofua, qui s'est fait opérer de l'épaule il n'y a pas longtemps. Donc je pensais vraiment que l'on allait attendre sa convalescence et la prochaine compétition qu'elle allait faire pour annoncer la sélection dans ma catégorie de poids. La Fédération en a décidé autrement (...) Quand on apprend sa sélection tôt, c'est plus simple pour la préparation et pour être plus serein dans sa tête, car on se dit que chaque stage, chaque sélection est vraiment en vue des Jeux Olympiques", a avoué dimanche dernier sur le plateau de Stade 2 (France 3) la nouvelle locomotive du judo français, fraîchement auréolée d'un quatrième sacre européen, obtenu à Montpellier au début du mois. "Je ne savais pas où me mettre", ajoute néanmoins la jeune championne de 24 ans, qui a toute suite pensé à Tolofua en apprenant qu'elle venait d'être retenue pour les Jeux de Paris. Ce qui n'a pas été le cas par ricochet de sa rivale et néanmoins amie, qui, elle, s'est senti "trahie".

Dicko : "Les Mondiaux, ce n'est pas l'objectif de la saison"

"Je suis forcément un peu triste pour Julia, j'ai tout de suite pensé à elle, je lui ai envoyé tout de suite un message, je suis vraiment de tout mon cœur avec elle, parce que ça reste une amie. Mais c'est le choix de la Fédération, et je prends la sélection". Médaillée de bronze en individuel lors des Jeux de Tokyo - elle concourt dans la catégorie des +78 kg - mais montée sur la plus haute marche du podium dans l'épreuve par équipes, Dicko visera l'or et rien d'autre à Paris. "Tokyo, c'était l'échauffement, à Paris, c'est la vraie compét'". Deux rendez-vous majeurs figureront sur la route de la cousine de Teddy Tamgho. Il y aura d'abord le Tournoi de Paris auquel la Francilienne participera puis les Championnats du monde, en juin à un mois et demi des Jeux. Dicko ne peut pas jurer en revanche aujourd'hui qu'elle y défendra ses chances. "Ce n'est pas l'objectif de la saison, c'est vraiment les Jeux Olympiques. "On verra ça après les vacances avec ma coach. Je combats le 2 août 2024. Ce qu'il y a avant, c'est à caler en fonction de ma forme". Il faut espérer qu'elle sera olympique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.