Six Nations : L'hymne irlandais chanté magnifiquement par un garçon de huit ans

Six Nations : L'hymne irlandais chanté magnifiquement par un garçon de huit ans ©Icon Sport, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 12 février 2024 à 21h30

Stevie Mulrooney a vu sa vie basculer en à peine plus de deux mois, devenant une nouvelle coqueluche du rugby irlandais.



L'hymne de l'Irlande a été interprété par un jeune garçon de huit ans, dimanche avant le coup d'envoi contre l'Italie (Tournoi des Six nations). Ce dénommé Stevie Mulrooney n'était certainement pas là par hasard, ce que tout le monde a constaté dès ses premières notes sur la pelouse de l'Aviva Stadium à Dublin, mais son histoire avec ses idoles du XV du Trèfle remonte à quelques semaines plus tôt. Fin novembre, il participait ainsi à l'émission Late Late Toy Show, un show extrêmement populaire en Irlande depuis des dizaines d'années où les futurs cadeaux de Noël sont présentés avec des enfants et des personnalités.

Farrell a "espéré que les joueurs aient la même attitude que lui"

Il avait déjà chanté en plateau, et c'est alors que Bundee Aki et Peter O'Mahony apparaissaient derrière lui afin de lui faire une surprise. Effet garanti ! "C'est le plus beau jour de ma vie", s'était exclamé l'intéressé, des étoiles plein les yeux. Félicitant les deux colosses pour leur Coupe du monde en France, "super boulot" malgré l'élimination en quarts de finale contre les Blacks (24-28), il avait exprimé son rêve d'entonner l'Ireland's Call (l'hymne irlandais) avant un match de son pays en rugby. Aussitôt dit, aussitôt fait... Recevant un maillot dédicacé de toute l'équipe, il se voyait aussi offrir des places pour Irlande - Italie avec sa famille, mais on était encore loin du projet de l'hymne qui a pu prendre forme ensuite.



Le sélectionneur Andy Farrell en a souri de bonheur, et à l'issue de la rencontre (remportée 36-0 par les siens), il est revenu sur ce moment "fabuleux" : "Il saluait la foule en se tenant seul, je me suis dit que ce gamin avait tout pour plaire. Sa confiance était incroyable, j'ai alors espéré que les joueurs aient la même attitude que lui." Son "Come On Ireland !" crié en fin d'hymne a ajouté une dernière touche formidable de spontanéité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.