Top 14 (J21) : Toulon s'impose face à Toulouse

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 avril 2024 à 22h55

L'affiche de la 21eme journée du Top 14 a vu Toulon prendre le meilleur sur Toulouse au terme d'un match accroché (20-19) et se replace au classement du championnat.

Cette équipe de Toulon a du cœur. Après s'être rassuré avec un large succès face à Montpellier puis une victoire lors d'un déplacement à Saint-Sébastien pour y défier Bayonne, le club de la Rade a pris le meilleur sur Toulouse dans le cadre prestigieux de l'Orange Vélodrome. Après deux week-ends de Champions Cup intenses, Ugo Mola avait opté pour une large revue d'effectif avec aucun joueur aligné titulaire la semaine passée face à Exeter qui était parmi les quinze titulaires. Cela n'a pas empêché les champions de France en titre de mettre en place leur jeu et de frapper les premiers. Alors que les dix premières minutes n'étaient pas encore achevées, une longue séquence de possession s'est conclue par une passe sautée signée Rodrigue Neti en direction de Lucas Tauzin. L'ailier qui portera les couleurs de Clermont la saison prochaine n'a pas gâché cette offrande de son pilier pour aplatir le premier essai de la rencontre, que Thomas Ramos n'est pas parvenu à transformer. La réplique toulonnaise n'a pas tardé à venir et c'est la pépite néo-zélandaise Leicester Fainga'anuku qui s'en est chargé. Après une tentative d'échappée manquée avec la balle sortie derrière l'en-but, l'ancien joueur des Crusaders a fait parler sa vitesse et sa puissance. Sur le renvoi de Thomas Ramos, Charles Ollivon a pu se saisir du ballon puis c'est allé très vite.

Fainga'anuku dans les bons coups

Le All Black n'a pas demandé son reste pour aller à dame et relancé le RCT, la transformation de Melvyn Jaminet, qui a pu joué cette rencontre après avoir manqué le match aller en raison d'un accord entre les deux clubs dans le cadre de son transfert, donnant l'avantage au club toulonnais. La fin de la première période a vu les deux buteurs se répondre, même si Thomas Ramos a manqué la cible à la 33eme minute. Le tournant du match a eu lieu quelques instants avant le retour aux vestiaires. Pour un plaquage haut avec contact à la tête sur Mathis Castro Ferreira, Brian Alainu'uese a écopé d'un carton rouge logique au vu des images et laissé Toulon à quatorze pour toute la deuxième période. Thomas Ramos, quant à lui, n'a pas tremblé sur la pénalité pour donner un point d'avance à Toulouse au moment de regagner les vestiaires. Mais les joueurs d'Ugo Mola n'ont pas su profiter de cette situation. Bien au contraire, c'est Toulon qui s'est montré efficace dès le retour sur la pelouse du Vélodrome. Melvyn Jaminet a redonné l'avantage au RCT un peu moins d'un quart d'heure après la reprise en passant une pénalité longue distance. C'est à l'heure de jeu que les Toulonnais ont haussé le ton avec, encore une fois, Leicester Fainga'anuku à la manœuvre.

Ramos a manqué de précision

Le Néo-Zélandais a su trouver un espace dans le rideau défensif toulousain après un ballon porté écroulé. Malgré le retour de Julien Marchand, l'ailier toulonnais est allé signer son doublé, la transformation offrant alors neuf points d'avance au club de la Rade. Quelques instants plus tard, Thomas Ramos a ramené les siens à six unités sur pénalité avant qu'Ugo Mola ne lance du sang frais avec l'espoir de faire la décision. Mais la maladresse de son buteur n'a pas aidé, à l'image d'une pénalité sur laquelle la touche n'a pas été trouvée. Avec cinq minutes encore au chronomètre, Toulouse a pu trouver la faille grâce à son pilier Joel Merkler. Ce dernier a conclu victorieusement un ballon porté qui a enfoncé la défense toulonnaise. Thomas Ramos a alors eu le ballon qui pouvait donner l'avantage au champion de France en titre. Mais la position en coin de l'a pas aidé et il a manqué la cible. Les derniers instants de la rencontre ont vu Toulon jouer la montre avec réussite. Par la plus petite des marges, le RCT l'emporte face à Toulouse (20-19) et remonte au quatrième rang du classement, devant La Rochelle. Le Stade Toulousain, quant à lui, laisse partir le Stade Français Paris, qui compte désormais six points d'avance à cinq journées de la fin de la saison régulière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.