JO de Pékin : Manificat pourra participer

JO de Pékin : Manificat pourra participer©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 28 décembre 2021 à 10h02

Victime d'une chute à l'entraînement le week-end dernier, Maurice Manificat, touché aux côtes, redoutait une fissure ou une fracture qui l'aurait probablement amené à devoir renoncer aux Jeux de Pékin en février prochain. Heureusement pour le fondeur français, il n'en est rien, et il devrait donc pouvoir participer aux JO.

Maurice Manificat (35 ans) peut souffler : il pourra prendre part en février prochain à Pékin à ses troisièmes (et derniers) Jeux Olympiques. Il s'en est pourtant fallu d'un rien que le fondeur français ne soit contraint de renoncer au rendez-vous à un mois et demi du jour J (ces JO d'hiver 2022 se dérouleront du 4 au 20 février prochain). Le week-end dernier, Manificat a en effet été victime d'une chute qui aurait pu lui faire perdre tout espoir d'être présent en Chine. Après être tombé, le Haut-Savoyard, touché aux côtes, avait d'ailleurs pleinement conscience qu'en cas de fracture ou même de fissure, il devrait renoncer aux Jeux de la même manière qu'il a été privé du Tour de ski, dont le coup d'envoi sera donné ce mardi à Lenzerheide, avec au programme le sprint libre. C'est donc avec un immense soulagement que notre représentant a appris qu'il ne souffrait que d'une grosse contusion. « Il n'y a ni fissure ni côte cassée. Enfin c'est quasiment sûr. Je vais passer de nouveaux examens en rentrant en France. Il y a une grosse contusion au niveau de l'os des côtes. Mais c'est plutôt rassurant. Si cela avait été cassé ou fissuré, les Jeux olympiques aurait été compromis », apprécie le fondeur dans les colonnes du Dauphiné ce mardi, sans cacher que la douleur le fait énormément souffrir.

Manificat : "Je douille tellement !"

"Je suis tombé sur mon coude et cela a appuyé sur mes côtes. C'est la première fois de ma carrière que je me fais autant mal sur une chute. Je douille tellement ! Je suis incapable de me mouvoir ou de pousser sur un bâton (...) Les côtes ça fait vraiment mal. J'avais eu une douleur il y a dix ans et j'avais douillé comme rarement." Toutefois, dès que la douleur sera moins violente, Manificat pourra se pencher sur la préparation des Jeux. "Je vais bétonner un protocole de récupération". Et c'est une très bonne nouvelle pour celui qui n'en peut plus de son manque de chance actuel - "j'ai la poisse en ce moment" - mais peut toutefois savourer que le verdict ne se soit pas montré plus dur envers lui. Auquel cas, les Jeux lui seraient passés sous le nez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.