Ngapeth : "On est passé par toutes les émotions !"

Ngapeth : "On est passé par toutes les émotions !"©Media365
A lire aussi

Mathieu Canac, Media365 : publié le samedi 07 août 2021 à 18h15

Pour la première fois de son histoire, la France est devenue championne olympique de volleyball. Après un match incroyable, et un chemin long de neuf années.


Face à la Russie, le 28 juillet, la France était au pied d'une montagne. En danger après deux défaites en trois matchs de poule, elle devait s'imposait pour conserver ses chances de qualifications. Dix jours plus tard, elle est montée au sommet de l'Olympe. Grâce à une nouvelle victoire face aux Russes. Au bout du suspens. Après avoir mené deux manches à zéro, les hommes de Laurent Tillie se sont finalement imposés au tie-break : 25-23, 25-17, 21-25, 21-25, 15-12.


"C'est incroyable, je n'en reviens pas, s'est exprimé Jean Patry au micro de France Télévisions. Je ne sais pas comment décrire la sensation, c'est... Champion olympique quoi ! On gagne les deux premiers sets, puis ils reviennent. On s'est accroché, on a mal démarré le tie-break, mais on a réussi à trouver la force pour aller chercher le titre avec cette équipe de fous furieux !" Meilleur marqueur Français de la finale avec 26 points, Earvin Ngapeth était dans le même état d'euphorie indescriptible.

"L'équipe a été monstrueuse"

"On ne se rend pas trop compte, on est encore sur notre nuage, mais je sens qu'on a fait un trucgrand, a-t-il déclaré, sourire jusqu'aux oreilles. C'est un match à l'image de notre compet', on est passé par toutes les émotions. Beaucoup de tension, mais on s'en est sorti. On est super heureux, ça fait longtemps qu'on bosse, qu'on rêve de ça (avec Laurent Tillie). A Rio (en 2016) on s'était raté (élimination en poule), on est reparti bosser encore plus dur pour y arriver."


Après une aventure de neuf ans, Laurent Tillie a disputé son dernier match sur le banc des Bleus. Avant son arrivée, le palmarès était vierge de sacre. Désormais, il est riche d'un sacre européen, de deux Ligues des Nations et de l'or olympique. "C'est un beau conte de fée, et j'espère qu'ils (les joueurs) se souviennent du premier entraînement quand je leur ai dit : 'On rêve des Jeux, et pour les gagner il faut y penser tous les jours', a-t-il confié. Je crois que cette idée de toujours y penser a compté à la fin. Il fallait aussi des joueurs très talentueux. Et aujourd'hui, c'est une équipe - pas seulement des joueurs talentueux- qui a étémonstrueuse."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.