Ligue Europa Conférence : Mourinho s'en prend à ses joueurs après l'humiliation contre Bodo Glimt

Ligue Europa Conférence : Mourinho s'en prend à ses joueurs après l'humiliation contre Bodo Glimt©Media365

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 21 octobre 2021 à 23h45

L'entraîneur de l'AS Rome, José Mourinho, n'a pas ménagé ses joueurs après l'humiliation vécue par le club italien ce jeudi soir sur la pelouse de Bodo Glimt lors de la troisième journée de la Ligue Europa Conférence (6-1).

José Mourinho a assumé ses choix après la correction reçue par l'AS Rome face à Bodo Glimt, ce jeudi soir en Ligue Europa Conférence (6-1). Le technicien a procédé à neuf changements dans son onze de départ par rapport à la formation alignée lors de la défaite contre la Juventus Turin, le week-end dernier (1-0). Titularisant notamment Carles Perez, Gonzalo Villar, El Shaarawy et Mayoral, le Special One s'est lâché après le match, tout en évoquant son rôle dans la déroute. Pour son 1008ème match, et la première fois de sa carrière, il a vu une de ses équipes concéder 6 buts. "Après le 3-1, nous avons complètement perdu la tête et ils semblaient marquer à chaque fois qu'ils recevaient le ballon. L'explication est claire, ils étaient plus forts et c'est de ma faute, car leur équipe première est meilleure que notre deuxième. L'équipe avec le plus de qualité a gagné le match. C'est ma responsabilité, j'ai choisi d'utiliser ces joueurs. Cependant, si j'avais joué avec l'équipe une, quelqu'un aurait pu être blessé, alors nous aurions concédé quatre ou cinq buts contre Naples dimanche et cette décision aurait également été considérée comme mauvaise", a-t-il expliqué en conférence de presse.


"J'ai peut-être surestimé les capacités de mes propres joueurs"

Interrogé au sujet d'une possible chute de la confiance de ses joueurs après ses déclarations, Mourinho en a ensuite rajouté une couche. "Non, le problème est de qualité. J'ai peut-être surestimé les capacités de mes propres joueurs. Je savais que Bodo/Glimt étaient les adversaires les plus forts de ce groupe, mais j'avais espéré que nous jouerions différemment", a-t-il répondu. Puis de conclure, au micro de Sky : "Le point positif, c'est que plus personne ne me demandera pourquoi je joue tout le temps avec les mêmes joueurs." La réception de Naples, dimanche dans l'optique de la neuvième journée de Serie A (18 heures) devrait donc visiblement être l'occasion d'un retour à la normale, au moins concernant le onze de départ qui sera aligné par l'ancien entraîneur du Real Madrid.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.