Ligue des Nations : France-Portugal, une histoire de finales

Ligue des Nations : France-Portugal, une histoire de finales©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le samedi 10 octobre 2020 à 10h00

Ce dimanche (20h45), la France retrouve le Portugal, dans le cadre de la Ligue des Nations. Le temps de se replonger dans l'historique des confrontations entre les deux nations.



Le 23 juin 1984, la France et le Portugal se retrouvent sur la pelouse d'un Vélodrome plein à craquer en demi-finale de l'Euro 84. Après l'ouverture du score de Jean-François Domergue, le Portugal recolle grâce à son attaquant Jordao, qui récidive en début de prolongation. A 6 minutes du coup de sifflet final, Domergue encore lui, remet les deux équipes à égalité, avant que Platini n'envoie les Bleus au paradis à quelques secondes de la séance de tirs au but. Le 28 juin 2000, dans une demi-finale tendue, les Portugais ouvrent la marque par Nuno Gomez, Thierry Henry lui répond en début de seconde période, 1-1 à la fin du temps réglementaire. En prolongation, alors que Wiltord trompe Baia, Abel Xavier arrête son tir de la main. L'arbitre accorde un penalty. Zidane prend ses responsabilités, inscrit le « but en or » décisif, et envoie les Bleus en finale de l'Euro 2000.

Le douloureux souvenir de l'Euro 2016

Le 5 juillet 2006, le début de cette demi-finale de Mondial est dominé par le Portugal, à l'image d'un tir de Maniche qui frôle la barre transversale de Fabien Barthez à la 9eme minute de jeu. A la 33eme minute de jeu, Thierry Henry est crocheté par Ricardo Carvalho dans la surface. L'arbitre siffle un penalty. Six ans après, Zinédine Zidane transforme à nouveau un penalty vainqueur face aux Lusitaniens pour sa dernière Coupe du Monde. Le 10 juillet 2016, la France retrouve le Portugal en finale de son Euro. Les Bleus dominent une majeure partie de la rencontre mais viennent s'empaler sur Rui Patricio. Sans CR7, sorti blessé, les Lusitaniens sont à deux doigts de craquer dans les derniers instants de la rencontre quand Gignac, entré en jeu, frappe sur le poteau intérieur droit du portier portugais. Quelques minutes plus tard, lors de la deuxième période de la prolongation, Eder gagne son duel sur Koscielny et inscrit l'unique but de la rencontre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.