Ligue des champions : Monaco évite le pire contre le PSV

Ligue des champions : Monaco évite le pire contre le PSV©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 02 août 2022 à 22h13

L'AS Monaco a concédé un match nul contre le PSV Eindhoven lors de la première manche du 3e tour qualificatif de la Ligue des Champions (1-1).


Privé de Ligue des Champions la saison dernière, l'AS Monaco n'est pas du tout sûre de pouvoir faire mieux cette année. Troisième du dernier exercice de la Ligue 1, l'équipe princière a deux tours à passer pour rejoindre le PSG et l'OM. Et le premier obstacle s'avère déjà être compliqué. A l'occasion du match aller du 3e tour qualificatif, l'équipe de Philippe Clément n'a pu se défaire du PSV (1-1).

Retard à l'allumage pour les Monégasques 

Dans son fief de Louis II, l'ASM a donc manqué à sa tâche. Néanmoins, au regard de la physionomie du match, elle peut se réjouir du résultat final car c'est une défaite qui semblait poindre. Jusqu'à la 80e minute de jeu, et un geste victorieux d'Axel Disasi dans la surface à la suite d'un coup franc, le score était à l'avantage des visiteurs.

Peu inspirés offensivement, les Monégasques n'ont pas été capables de surprendre leur adversaire du jour dans le jeu. Pourtant, l'équipe alignée était résolument tournée vers l'offensive, disposée en 4-2-3-1. Et il y avait de la matière pour solliciter l'ancien portier niçois Walter Benitez.

La nouvelle recrue Takumi Minamino a eu deux tentatives intéressantes aux avant-postes mais il ne les a pas exploitées (40eme et 49eme). Kevin Volland aurait aussi pu faire trembler les filets, mais sa belle reprise de la tête est passée tout près du cadre (59eme). Enfin, dans les tous derniers instants, la victoire a échappé de peu au club du Rocher lorsqu'Axel Disasi et Youssouf Fofana ont tour à tour surgi dans la surface dans l'espoir de marquer le but décisif. Benitez et le poteau néerlandais ont cependant veillé au grain.

Monaco a mieux fini 

Les Monégasques étaient déjà menés quand ils ont commencé à se montrer menaçants. Leurs opposants du jour, eux, n'ayant pas eu besoin d'une flopée d'opportunités pour faire mouche. Après une excellente remise de l'ancien Barcelonais Luuk De Jong, Joey Veerman faisait la différence d'une jolie frappe à l'entrée de la surface (0-1, 38eme).

L'équipe de Ruud Van Nistelrooy a donc eu le mérite d'ouvrir le score, mais elle a eu le tort de ne pas enfoncer le clou. Car, elle en a eu l'occasion. Til (51e) et Saibari (73e) ont manqué de breaker en faveur de leur équipe. Au final, il y a donc eu des vendanges nettes de chaque côté et le résultat de parité parait somme toute équitable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.