Atalanta Bergame : Le club demande aux supporters de ne pas se regrouper

Atalanta Bergame : Le club demande aux supporters de ne pas se regrouper©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 24 février 2021 à 18h10

Avant le huitième de finale aller de Ligue des Champions entre l'Atalanta Bergame et le Real Madrid, ce mercredi soir, le club italien a prévenu ses supporters des dangers du coronavirus, souhaitant éviter des regroupements.


Massimo Giupponi, le directeur général de l'Agence de protection de la santé de Bergame, espère que les supporters de l'Atalanta Bergame ne vont pas se regrouper, ce mercredi soir, à l'occasion du huitième de finale aller de la Ligue des Champions face au Real Madrid (21 heures). Quart de finaliste de l'édition précédente (éliminé par le PSG), le club lombard ne traverse que sa deuxième participation dans la prestigieuse compétition européenne. Alors forcément, un match contre le club merengue dirigé par Zinédine Zidane nourrit les fantasmes.

Un moment historique qui exige de la prudence

Dans un communiqué publié par Giupponi, ce dernier précise : "Nous accompagnons nos joueurs Nerazzurri avec le soutien de notre proximité et avec la chaleur qu'ils méritent et que nous savons donner, mais avec la prudence que le moment historique exige de nous, en évitant absolument la présence physique au stade et dans ses environs : nous gardons à l'esprit le danger de contagion de ce virus que nous combattons de toutes nos forces et capacités."


Le 19 février dernier 2020, à l'occasion du huitième de finale aller de la Ligue des Champions l'Atalanta Bergame affrontait Valence (4-1) devant 45 000 personnes à Milan. Quinze jours plus tard, des milliers de personnes étaient infectées dans les deux villes et les deux clubs. Par la suite, des spécialistes avaient qualifié ce match de "bombe biologique". Francesco Le Foche, médecin à l'hôpital Umberto I de Rome, avait notamment expliqué dans le Corriere dello Sport : "Le regroupement de milliers de personnes, à quelques centimètres les unes des autres, se livrant à des manifestations d'euphorie comme des étreintes ou des cris, tout cela a pu favoriser la propagation du virus".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.