Tout fout le camp à Guingamp

Tout fout le camp à Guingamp©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 02 février 2021 à 09h52

La crise frappe de plein fouet l'En Avant Guingamp, symbole fort du football français. A la lutte pour le maintien en Ligue 2, les Bretons vont devoir consommer un troisième entraîneur cette saison. Et les attaques pleuvent.



Les temps sont durs à l'En Avant Guingamp, 17eme de Ligue 2. Les Bretons doivent déjà faire face à un deuxième changement de coach, Mecha Bazdarevic ayant quitté son poste après le premier renvoi de Sylvain Didot fin août. "On a trouvé un accord, je ne l'ai pas viré, assure le président Fred Legrand au Télégramme, à propos de Bazdarevic. Il était fatigué et très déçu de ne pas tirer le meilleur des joueurs à sa disposition. Cette décision est le fruit d'un long processus de réflexion qui a commencé samedi, après le match." En l'occurrence une défaite face à Pau (2-3), concurrent direct pour le maintien. Jocelyn Gourvennec a refusé le poste (selon Le Télégramme), que l'adjoint Frédéric Bompard prend de manière intérimaire.

Gravelaine : "Avec moi, on serait montés en deux ans"

Dans le même temps, Xavier Gravelaine rue dans les brancards, lui qui a été remercié de sa fonction de directeur du football quand le président Bertrand Desplat a été remplacé par Legrand, quasiment dans la foulée de l'éviction de Sylvain Didot que Gravelaine avait décidée. L'ancien joueur parle d'une "affaire politique".


"Il m'est arrivé la même chose à Caen et je ne peux pas laisser passer ça une seconde fois. Je n'avais rien contre Sylvain Didot. C'est la première fois que je vais aller au tribunal, car je vis ça comme une injustice (...) Je me sens abîmé. Je ne veux pas passer pour une pleureuse, je veux simplement qu'on me respecte (...) La saison est pourrie parce que le nettoyage n'a pas été fait. Avec moi, tout était prêt. Et j'aurais pris, avec le président, les décisions qui s'imposaient. J'avais fait le pari à Desplat que dans deux ans, on serait montés." En attendant, Guingamp compte donc un point d'avance sur Nancy, 18eme et virtuellement barragiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.